Skip to content

Les adolescents australiens boivent beaucoup moins qu’il y a 20 ans

(AFP) – La consommation d’alcool a largement diminué ces 20 dernières années chez les adolescents australiens, qui sont de plus en plus conscients de ses méfaits pour la santé, selon une étude publié vendredi.

Des chercheurs de l’Université Deakin, dans l’Etat de Victoria (Sud), ont interrogé plus de 41.000 adolescents entre 1999 en 2015.

En 2000, près de 70% des jeunes interrogés disaient avoir déjà bu un verre d’alcool plein. Ils n’étaient plus que 45% à l’avoir fait en 2015, ce qui laisse penser que les lycéens qui n’ont jamais bu d’alcool sont désormais majoritaires.

L’Australie, où la consommation d’alcool est légale à partir de 18 ans, était à la fin des années 1990 l’un des pays où la consommation d’alcool chez les jeunes était la plus forte, selon les auteurs de l’étude.

Mais la proportion des mineurs ayant déjà acheté de l’alcool est passée de 12% il y a près de 20 ans à moins d’1% aujourd’hui, selon cette étude publiée dans la Drug and Alcohol Review.

La proportion des parents ayant déjà proposé de l’alcool à leurs enfants est passée de 22% en 2007 à 12% en 2015.

« L’attitude des parents quant à la consommation d’alcool à la maison ou par les adolescents a changé, ce qui a été un facteur important des changements observés », a expliqué à l’AFP le chercheur John Toumbourou.

L’évolution est également due à un durcissement des législations et à des campagnes de sensibilisation auprès des parents et dans les écoles.

« Les jeunes comprennent que le cerveau continue de se développer pendant l’adolescence et bien après », a déclaré M. Toumbourou.

(Crédits photo : lovro77/Istock.com )