Skip to content

Les Français satisfaits de la qualité de l’eau du robinet

(Relaxnews) – Trois quarts des Français (76%) sont satisfaits de la qualité de l’eau du robinet et deux sur trois (64%) déclarent boire de l’eau du robinet tous les jours ou presque, indique un sondage TNS Sofres pour le Centre d’information sur l’eau, rendu public mardi.

Un peu plus d’un Français sur deux (51%) déclare boire de l’eau en bouteille tous les jours ou presque contre 48% en 2014.

56% des personnes interrogées disent préférer l’eau du robinet « parce que c’est pratique à la maison ». Elles sont 52% à déclarer la boire « parce qu’elle est moins chère » et 38% à invoquer la qualité sanitaire et la confiance. 

L’eau en bouteille est préférée pour son caractère pratique en déplacement et son goût. 41% des Français amateurs d’eau en bouteille le sont « parce que c’est plus pratique en déplacement ou en voyage », 38% invoquent son goût.

Par ailleurs, 87% des usagers se disent satisfaits du service public de l’eau dans leur commune et 61% estiment que l’eau est plutôt chère. Ils sont 83% à être convaincus que son prix augmentera dans les années à venir, à cause de la hausse du coût de la vie (55%) et de la nécessité de besoins croissants de traitements (56%) ou que l’eau va manquer (54%).

73% des Français sont convaincus que les ressources sont polluées, contre 69% en 2016, et 62% d’entre eux pensent que leur qualité va se dégrader.

Une écrasante majorité (86%) des Français affirment être attentifs aux quantités d’eau qu’ils consomment. Ils sont 47% à invoquer l’argument économique, soit 11% de plus qu’en 2010. Plus de la moitié (53%) mettent en avant des raisons environnementales.

86% estiment avoir un rôle à jouer, au quotidien et à titre personnel, pour préserver les ressources en eau. Ils sont, en outre, cette année 59% à déclarer contribuer à la pollution de l’eau au quotidien. 

Si plus de 8 Français sur 10 ont déjà pris des douches au lieu de bain, éviter de jeter dans l’évier ou dans les toilettes des produits toxiques, ou se montrer attentif aux éventuelles fuites d’eau, l’utilisation de réducteurs de pression et la vérification de l’index du compteur d’eau sont, en revanche, des gestes encore rarement pratiqués (43 % et 38%).

Le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon national de 2.510 individus âgés de 18 et plus, représentatif de la population française métropolitaine du 18 mars au 2 mai 2017. 

(Crédits photo : PeopleImages / istockphoto.com )