Skip to content

Toujours plus de contraintes pour les constructeurs automobiles !

Suite à l’annonce de l’embargo sur l’Iran par les États-Unis, les constructeurs PSA, Renault et Citroën ont annoncé qu’ils quittaient l’Iran.
Ce revirement politique pourrait être un véritable frein au développement des constructeurs automobiles. En effet, en 2017 PSA a vendu plus de 440 000 véhicules, presque autant qu’en 2010/2011 (460 000 véhicules vendus). Les groupes PSA et Renault représentaient 40% des parts de marché en Iran avec 600 000 véhicules vendus.

Aujourd’hui les contraintes auxquelles les constructeurs doivent faire face sont des plus en plus nombreuses: tout d’abord les contraintes technologiques avec les voitures autonomes et aujourd’hui les contraintes politiques.
La question qui reste en suspens est de savoir si PSA pourra tenir son objectif de vendre 4 millions de véhicules…

Céder sur l’Iran, c’est délirant… Mais comment faire autrement quand le politique se couche alimentant la paranoïa de Trump ?