18 L’économie de partage mise sur la confiance

À cette nouvelle attitude de consommation correspond également de nouveaux modes de consommation qui voient la confiance jouer un rôle essentiel. L’économie collaborative, dite aussi de partage, a connu un développement conséquent avec la généralisation d’Internet en tant que plateforme d’achat.

Les Européens interrogés par l’Observatoire Cetelem 2017 de la Consommation pratiquent avant tout l’achat et la vente d’objet entre particuliers (44 %) et dans une moindre mesure l’échange de biens et services (32 %), la location de maison et d’appartement (16 %) et le covoiturage (14 %). Mais surtout ils affichent une certaine confiance dans ces nouveaux modes de consommation qui valorisent les circuits courts. Ainsi, plus d’un Européen sur deux pratique en toute confiance l’achat, la vente ou l’échange de biens et services. Confiance, nous le verrons plus tard, dont peu d’institutions peuvent se prévaloir.

 


C’est le signe en tous cas, comme nous l’avons déjà souligné, que la « numérisation » des échanges n’est pas un obstacle puisqu’elle permet la transaction entre deux personnes bien réelles. Et si ces transactions pair-to-pair se font par l’intermédiaire de sites plus « anonymes », la confiance est cependant de mise. 59 % des Européens croient en la protection de leurs données personnelles et 65 % en celle de leurs données bancaires.

Paroles de consommateurs

« Je suis très favorable aux pratiques collaboratives car je trouve que cela redonne le pouvoir au consommateur. »