09 Une France très pessimiste

Une France très pessimiste : demain sera pire qu’aujourd’hui.

La France fait, quant à elle, partie du groupe des nations dont les opinions sont systématiquement inférieures, ou presque, à la moyenne européenne.

Seules les conséquences du Brexit, et à un degré moindre l’opinion sur le système de santé, n’engendrent pas une profonde mélancolie (44 % et 30 %). Mais 4 Français sur 5 s’inquiètent de la situation économique de leur pays, de sa capacité à se réformer, de son système éducatif, de la situation migratoire et de l’environnement. Par ailleurs, 50 % des Français (45 % des Européens) pensent qu’à horizon deux ans, la situation va se dégrader.

 

 

Paroles de consommateurs

« En clair, les élections présidentielles vont jouer sur l’avenir de mon foyer, celui des citoyens, le vôtre, alors oui j’ai un sentiment d’inquiétude et je pense de plus en plus que l’avenir de mes enfants pourrait être ailleurs de mon pays, la France ! »

Concernant l’évolution de leur situation personnelle à deux ans, les Européens sont plus optimistes. Ils sont 32 % à penser qu’elle va s’améliorer et 38 % à penser qu’elle va rester stable. Plus intéressant encore, les jeunes sont nettement plus optimistes. 48 % des moins de 35 ans considèrent que leur situation va s’améliorer.

 

 

Paroles de consommateurs

« Plus personne ne peut dire qu’il est stable financièrement vu que n’importe qui peut être licencié ; il n’y a plus d’emploi « pour la vie » comme avant. »