11 Conclusion

Derrière ce futur très digitalisé, semble tapie une menace que les magasins doivent avoir à l’esprit s’ils souhaitent conserver la faveur des Millennials. 42 % estiment en effet que les magasins auront disparu dans 10 ans, engloutis par la vague du « tout Internet ».

 

 

Bien évidemment, cette menace ne doit pas être prise au pied de la lettre. Pour les Millennials, nés avec une cuillère digitale dans la bouche, le futur sera forcément tout numérique. Leur pressentiment témoigne plus d’une sorte d’évidence science-fictionnesque que d’une réalité envisagée, mûrement réfléchie.

Qui plus est, L’Observatoire Cetelem de la Consommation 2018 montre que les Millennials ont les pieds sur terre, font preuve de responsabilité, que leur recherche de plaisir est raisonnée, qu’ils sont tout autant prêts à acheter des produits de qualité qu’à privilégier les offres promotionnelles les plus alléchantes. Une image très éloignée de celle des + de 35 ans à leur sujet et plus largement de l’image qu’on se fait traditionnellement de la jeunesse.

Cette génération positive et optimiste, qui a une perception de plus en plus favorable du pays où elle vit, est à l’évidence une chance pour les magasins. À condition que ces derniers tiennent compte de leurs attentes, qu’ils sachent évoluer et intégrer le numérique à leur offre.

Les Millennials « like » les magasins et le shopping. Aujourd’hui, et à forte raison, pour longtemps encore.