Skip to content

Etre associé à un style de vie va-t-il devenir le nouvel impératif de toute marque ?

OEIL-apostrophe-vertVu à Paris, mais pas que…

La célèbre épicerie fine Fauchon qui vient de rouvrir ses magasins de la place de la Madeleine a profité de cet « événement » pour annoncer l’ouverture d’un hôtel 5 étoiles début 2018. L’établissement de 54 chambres dont 22 suites, situé à quelques mètres de la boutique historique disposera au rez-de-chaussée d’un restaurant, le café Fauchon. Fauchon prévoit d’ouvrir 20 hôtels de ce type avant 2030. Il existe bien, déjà, des hôtels Baccarat, Armani, Jaguar et Camper… alors, pourquoi pas ? Dans un tout autre domaine, on apprend que, loin des salles de concerts et des magasins de musique, les artistes à succès du moment (Kanye West et Justin Bieber en tête) sont de plus en plus tentés d’ouvrir des pop-up stores éphémères au moment du lancement de leurs nouveaux albums ou au début d’une nouvelle tournée. Casquettes, T-shirts, goodies et autres accessoires déclinés à leurs couleurs viennent ainsi combler leurs fans au-delà de leur seule passion musicale…

OEIL-apostrophe-vertQu’en penser ?

Qu’il s’agisse de marques (de plus en plus nombreuses et de tous horizons) désireuses de sortir de leurs territoires d’origines et qui décident pour cela d’ouvrir des hôtels à leur nom ou de people animés par l’idée d’aller au-delà de leur univers musical pour proposer une ligne de vêtements, l’objectif poursuivi est à chaque fois le même : être associés à un style de vie. Comme si le mix-marketing traditionnel (produit, prix, promotion, distribution) ne suffisait plus pour se différencier et qu’il fallait désormais lui adjoindre une composante émotionnelle pour réussir à séduire son public, toucher de nouvelles cibles ou se démarquer de ses concurrents. Comme si rester dans sa seule offre d’origine ne permettait plus d’exister sur son marché. Les raisons de cette évolution ne manquent pas. La nécessité d’attirer l’attention en créant du buzz sur les réseaux sociaux pour accroître leur notoriété a tout d’abord profondément modifié la façon de communiquer des marques. La manière dont les consommateurs envisagent aujourd’hui la consommation, comme une culture et une opportunité d’expression de soi, constitue une autre raison. Tout comme leur quête d’expériences et de sensations nouvelles qui les conduit à vouloir prolonger leur relation avec leurs marques et leurs idoles préférées dans des univers nouveaux. Associées à un style de vie, les marques gagnent en modernité, en proximité et en agilité : de quoi leur permettre de s’envisager sur de multiples marchés…


oeil-mode-06-orange-180

En bref

Grâce à un partenariat avec AXA au Royaume-Uni, la start-up Tröv propose une application permettant de photographier puis de mémoriser les objets destinés à être assurés. Un glissement de doigt sur un des objets inventoriés donne instantanément accès à un devis personnalisé.

OEIL-vu-par-orangeGuillaume R. / Echangeur


oeil-ville-03-bleu-180

En bref

Direct Line, une compagnie d’assurance anglaise, teste actuellement un « drone éclaireur », un dispositif qui accompagne et protège ceux qui rentrent tard chez eux, à pied ou en voiture, en leur offrant lumière et sécurité.

OEIL-vu-par-bleuMarshal S. / Marque, Communication & Publicité


oeil-ville-02-violet-180

En bref

JeLoueUneBoutique.com est le premier site national spécialisé dans la location de boutiques éphémères en centre-ville. Ce site s’adresse à tous ceux qui recherchent un endroit pour vendre/exposer/présenter leur(s) offre(s)/service(s) sur des durées d’une semaine à plusieurs mois.

OEIL-vu-par-violetIsabelle R. / Distribution France


OEIL-tendance-01-rouge-100

Et aussi…

D’après une enquête OpinionWay pour Trusted Shops, une plate-forme d’e-commerce, les Français seraient influencés par les réseaux sociaux, devenus une source d’inspiration pour faire leurs achats. 60% des Français ont aujourd’hui au moins un compte sur un réseau social et 20% les utilisent notamment pour acheter, vendre et échanger des produits et services. Ce chiffre grimpe à 37% pour les 25-34 ans. (Enquête menée fin octobre auprès de 1.011 personnes.)


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-vert signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.