Skip to content

Face à la poussée du e-commerce, les centres commerciaux ne sont pas forcément condamnés à disparaître…

Vu à Los Angeles

Aux Etats-Unis, les centres commerciaux Westfield ont récemment signé un accord avec Uber pour proposer un service de taxi à leurs clients. Celui-ci leur sera accessible depuis un espace lounge qui leur permettra aussi de recharger leur téléphone, d’accéder à des magazines et à des boissons, de réserver une table au restaurant, d’acheter des billets pour des concerts ou d’utiliser les services de stylistes. Une trentaine de centres commerciaux bénéficiera de ces nouveaux espaces dont le premier vient d’ouvrir à Los Angeles.

 

Qu’en penser ?

Alors que les « Mall » ne cessent de disparaître du paysage américain, l’initiative de Westfield apparaît comme une ultime forme de résistance face aux mutations de la fréquentation du commerce (des courses de plus en plus fractionnées dans des magasins de plus en plus proches), à la diffusion du e-commerce et au rejet progressif de l’automobile. L’enjeu pour les centres commerciaux est de se réinventer face à ces mutations et de présenter une nouvelle facette d’eux-mêmes en imaginant de nouvelles expériences. En particulier en direction des plus de 50 ans, moins spontanément adeptes du e-commerce… Avec son accord passé avec Uber et sa palette de nouveaux services, Westfield promet à ses clients des visites plus agréables, où le temps passé n’est plus associé à la rapidité et à l’efficacité, mais peut devenir synonyme de découvertes et de plaisir. Plus l’accès et le transport des clients seront simples et pratiques, plus ceux-ci auront envie de passer du temps dans les magasins. Plus il y aura de services porteurs de signes de bienveillance et de confort, plus ils passeront un bon moment et auront le sentiment d’être reconnus. Certains centres commerciaux ont recours à l’art (cf. l’Œil de septembre) pour attirer de nouvelles populations, d’autres veulent devenir de véritables « hubs de services » pour conforter leurs clients, mais tous ont la même ambition : devenir des lieux de destination.


 

En bref

Jusqu’au 25 décembre dernier, les clientes de l’enseigne et du site Internet Camaïeu étaient invitées à faire un don de deux euros au moment du règlement de leurs achats. En échange, Camaïeu s’engageait à redonner à l’Agence du don en nature un vêtement chaud qui sera redistribué aux femmes dans le besoin.

Damien S. / Stratégie Retail


 

En bref

Holibag remplace les consignes de gare et propose aux voyageurs de déposer leurs valises chez les commerçants partenaires pour un euro de l’heure au minimum, assurance comprise. L’application permet de géolocaliser la consigne la plus proche.


 

En bref

L’artiste Barbara Davidson a récemment été embauchée par Volvo pour réaliser des photos de rue artistiques en utilisant la caméra de sécurité du modèle XC60.


 

L’attrape Œil

Selon la dernière étude des zOOms de L’Observatoire Cetelem, « Le sport, à quel prix ? », 78 % des Français reconnaissent qu’il est possible de faire du sport partout sur le territoire. L’accessibilité financière est en revanche un autre enjeu car 57 % d’entre eux considèrent que la pratique sportive coûte cher à tel point que près d’un Français sur deux déclare avoir renoncé à en faire.

Enquête 3/3 : Le sport, à quel prix ?


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.