Skip to content

Le style de vie proposé par les marques de luxe s’exprime désormais dans l’assiette

Vu partout dans le monde…

Bar à gins chez Hackett à Londres, café Rose Bakery dans les concept-stores de luxe Dover Street Market de Londres, New York ou Tokyo, treize restaurants et cafés Armani répartis dans le monde, le café Thomas récemment ouvert chez Burberry (dédié aux classiques de la gastronomie anglaise), des restaurants Ralph Lauren dans les grandes villes du monde avec même, parfois, la possibilité, d’y réserver une salle à manger… On ne compte plus les enseignes haut de gamme qui ouvrent des cafés et des restaurants au sein de leurs boutiques. Qui sait si, un jour, ce mouvement ne touchera pas des enseignes plus accessibles…?

Qu’en penser ?

Puisque le monde alimentaire s’inspire de plus en plus des principes de la mode (mise en avant des créateurs, séries limitées, collaborations diverses, packagings de designers…), il n’est guère surprenant de voir se multiplier des propositions de cafés et de restaurants au sein des enseignes de luxe. Leur présence intrigue tout d’abord et attise la curiosité. Elle donne aux consommateurs envie de s’y rendre et d’accéder ainsi à un monde qui leur paraît éloigné. Elle permet aussi aux enseignes de, simultanément, toucher de nouvelles populations et allonger la durée de visite de leurs clients. Elle vient enfin signifier que la mode va au-delà des vêtements et est désormais associée à un style de vie ou, mieux, à une vision de la vie. Même si leur contribution au chiffre d’affaires reste marginale (et est de toutes façons difficile à mesurer), ces nouveaux lieux de restauration viennent participer à la construction d’une expérience de shopping complète qui valorise les instants rares et non, « simplement » l’accumulation de signes extérieurs. Alors qu’il est désormais possible de tout acquérir sur Internet, partager un moment, éprouver des sensations ou se fabriquer des souvenirs ne devient-il pas la raison d’être du commerce du monde réel ?


228-ENBREF-intermarche-conserves-moches-petit

En bref

Après les légumes moches et les biscuits moches, Intermarché s’apprête à lancer une opération « Conserves moches » pour lutter contre le gaspillage alimentaire.


228-ENBREF-telsa-iphone-petit

En bref

La marque de véhicules électriques haut de gamme américaine Tesla a imaginé une housse pour iPhone réalisée à partir du cuir de ses véhicules…


228-ENBREF-BMW-mirrorless-petit

En bref

Encore à l’état de concept, la BMW i8 Mirrorless a abandonné ses rétroviseurs au profit de caméras à haute résolution dont les images sont diffusées en temps réel dans l’habitacle. Un immense écran central situé à la place habituelle du rétroviseur intérieur rassemble les vues des caméras.


Et aussi

D’après une enquête du cabinet spécialisé Xerfi, les Français boudent de plus en plus le marché du neuf au profit des biens de consommation d’occasion. Le chiffre d’affaires des magasins spécialisés dans la vente de produits d’occasion a augmenté de 3,8 % entre 2013 et 2015. Les consommateurs sont attirés par le prix, inférieur à celui d’un produit neuf, mais pas seulement. Ils semblent aussi privilégier des achats plus « responsables » (seconde vie, lutte contre les dépenses inutiles et le gâchis, démarche écologique et citoyenne). 35 % des occasions se vendent aujourd’hui sur le web.


Le mot du mois

« Nowstalgie » 

Sensation d’être en train de vivre un moment rare dont on se souviendra profondément. L’objectif de toutes les enseignes désireuses de réussir leurs expérience-clients ?