Skip to content

Considérer chaque offre comme le début d’une autre : une logique de complément d’objets tout à fait vertueuse

 

OEIL-apostrophe-vertVu sur le net…

Récemment lancé, le site français bocklip.com propose de rénover ou de « sublimer » les meubles proposés par Ikea avec des matières nobles et des finitions de luxe. Son catalogue présente des collections de façades et d’accessoires (en bois, en métal et en couleurs) qui s’adaptent aux cuisines Metod, aux placards Pax, aux meubles de salon Besta et aux salles de bain Godmorgon. Une proposition inspirée de celle du site suédois superfront.com qui permet, lui aussi, de « glamouriser » son mobilier Ikea avec du marbre, du cuivre, et même du cuir, des poignées de portes jusqu’aux pieds des meubles. Preuve que Ikea est une source d’inspiration pour les entrepreneurs, le site ikeahackers.net propose, lui, de mettre en relation des particuliers désireux d’échanger leurs trucs et astuces créatifs pour customiser ou récupérer des éléments vendus par l’enseigne : une vieille porte Pax peut ainsi devenir une table, et un meuble de cuisine Metod se réinventer en cabane-litière pour chat…

OEIL-apostrophe-vertQu’en penser ?

Si les meubles Ikea, présents dans les logements du monde entier, de la chambre d’enfant à l’appartement à vocation Airbnb, sont rapidement devenus les symboles d’une modernité urbaine accessible et astucieuse, ils sont aussi synonymes de l’uniformisation portée par la mondialisation. Conséquence ? Il n’est pas surprenant de voir apparaître des « contre-propositions » dont l’ambition est de permettre à chacun de donner une touche personnelle et qualitative à une offre trop peu différenciée. Une réponse pertinente aux attentes actuelles de personnalisation et de réappropriation de son environnement. Et, peut-être aussi, l’esquisse d’une nouvelle pratique marketing qui consisterait, non plus à chercher à vendre un produit neuf, mais à « booster » l’existant en le rendant plus exclusif, plus glamour, plus personnel. Chaque offre devient ainsi potentiellement le début d’une nouvelle proposition. Une logique collaborative de « complément d’objets » capable de préserver le désir de consommer, que ce soit par la perspective de pouvoir exprimer sa créativité ou celle de maîtriser son budget. Plutôt vertueuse en ces temps d’attentisme.


OEIL-relation-06-bleu-180

En bref

Après une enquête menée auprès de ses clients et de son personnel, l’enseigne Marks & Spencer vient d’annoncer que la musique de fond disparaîtrait de ses 300 magasins au Royaume-Uni.


OEIL-relation-01-rose-180

En bref

Avant de faire enlever un véhicule par la fourrière, les policiers municipaux de Torreilles, dans les Pyrénées-Orientales, envoient un SMS d’alerte à son propriétaire si celui-ci s’est préalablement inscrit au service stopfourriere.net et a affiché sur son pare-brise une identification à QR-code unique contenant ses coordonnées mobiles.

OEIL-vu-par-roseEmmanuelle S. / Marketing digital


OEIL-relation-07-rouge-180

En bref

Pour lutter contre le gaspillage des ressources, l’entreprise Bakeys commercialise des cuillères comestibles. Fabriquées à base de céréales comme le millet ou le sorgho, elles peuvent tenir tout un repas et ne se biodégradent qu’à partir de 3 jours.


OEIL-tendance-01-violet-100

Et aussi…

Pour l’Euro-2016, Keolis, opérateur du réseau de transports publics de la métropole lilloise, a lancé un bracelet connecté faisant office de ticket, que l’on pourra valider en présentant son poignet devant un composteur. La filiale de la SNCF et le spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto ont tiré 5.000 exemplaire du bracelet, qui sera vendu 12,90 euros – il sera fourni avec un pass journée d’une valeur de 4,80 euros – et pourra être rechargé en agence, hors abonnements.

 


 

OEIL-mot-du-mois-orange-100

Le mot du mois

ASKIP : condensé de « à ce qu’il paraît », ce mot est une parfaite illustration du langage SMS. ASKIP est utilisé par les adolescents pour évoquer rumeur et buzz.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-vert signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.