Skip to content

A défaut de pouvoir se prétendre être « style de vie », les banques peuvent aspirer à devenir « mode de vie »…

OEIL-apostrophe-vertVu en Afrique du Sud

La banque sud-africaine Absa Bank, filiale de Barclays, a imaginé des systèmes permettant de prédire les découverts de ses clients « avant qu’il ne soit trop tard ». A partir de l’analyse de l’historique des transactions enregistrées sur un compte, les algorithmes de la banque repèrent la récurrence de comportements susceptibles de faire passer le solde dans le rouge. Dès lors, une notification est envoyée au client, avec plus ou moins d’avance, l’incitant à procéder à un virement préventif (depuis un compte d’épargne ?) ou à contacter un conseiller afin d’explorer d’autres opportunités, telles qu’un crédit. Un test de ces alertes prédictives mené auprès d’un échantillon de 50.000 clients, a révélé qu’elles n’étaient pas perçues comme intrusives, mais au contraire favorablement accueillies.

OEIL-apostrophe-vertQu’en penser ?

Désireuses de modifier leur image et de faire davantage preuve d’empathie, les banques se montrent de plus en plus attentives à la relation qu’elles construisent avec leurs clients. Il n’est malgré tout pas rare de les voir les prévenir d’un découvert quand il est déjà trop tard ou déclencher une intervention lorsque le seuil d’un compte est bas… alors qu’un salaire s’apprête à être versé… Absa Bank ouvre une nouvelle voie en resituant l’argent dans un contexte de vie qui prend en compte l’environnement et les habitudes de ses clients. Une approche « mode de vie » où l’usage qui est fait des données clients constitue une véritable valeur ajoutée pour ces derniers qui peuvent ainsi mieux prendre conscience de leur situation, mieux anticiper et se sentir plus responsabilisés. Un premier pas en direction de la banque intégrée à la vie quotidienne, prête à répondre aux attentes des clients à tous moments. Une position qui lui permettra, ensuite, d’évoluer vers des conseils financiers liés aux événements survenant sur leurs comptes (suggérer l’épargne quand les conditions sont favorables ?), avant de passer à des approches plus sophistiquées…


OEIL-internet-08-rose-180

En bref

Thumzap est une application qui permet aux parents de contrôler les achats de leurs enfants sur Internet. Ceux-ci n’ont qu’à cliquer sur le bouton de paiement Thumzap présent sur les sites partenaires pour déclencher l’envoi d’une notification de leurs achats à leurs parents qui décideront, ou non, de l’achat.

 OEIL-vu-par-roseVéronique B. / Marque, Communication & Publicité


OEIL-ville-03-orange-180

En bref

Lancée à San Francisco et Los Angeles, Eatsa est une nouvelle chaîne de restauration entièrement automatisée. Le client passe commande sur un Ipad, règle sans contact, par carte, Paypal ou ApplePay, puis attend devant un mur de casiers en verre la mise à disposition de son plat, préparé par le personnel de cuisine situé derrière le mur et invisible pour le client.


OEIL-mode-09-violet-180

En bref

L’équipementier américain Nike a récemment présenté à New York la première chaussure de sport à laçage automatique, la HyperAdapt 1.0, disponible à la vente fin 2016. Des capteurs situés au niveau du talon activent le laçage une fois le pied dans la chaussure. Deux boutons situés sur le côté de la chaussure permettent d’ajuster le serrage.


OEIL-tendance-01-bleu-100

Et aussi…

La 6ème vague du baromètre e-donateurs LIMITE-IFOP confirme que le phénomène du e-don est définitivement entré dans les moeurs des Français : plus d’un quart des Français déclarent avoir fait un ou plusieurs dons par Internet en janvier 2016 (26 %, dont 9 % régulièrement et 17 % de temps en temps). Les donateurs de moins de 35 ans sont de plus en plus nombreux à donner en ligne (22 %, soit 6pts de plus depuis janvier 2014) et sont pour la première fois au même niveau que les e-donateurs entre 35 et 64 ans.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-vert signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.