Skip to content

Et si la force d’une enseigne résidait désormais dans sa capacité à attirer sur Internet ?

OEIL-apostrophe-orangeVu sur Internet

Après avoir accueilli l’enseigne Uniqlo au sein de son propre magasin de la rue de Rennes, à Paris, la Fnac annonce maintenant l’ouverture de son site internet aux marques de matériel sportif. Celles-ci proposeront des produits techniques haut de gamme urbains comme des trottinettes électriques, des gyroroues et des longboards, mais aussi, des snowboards, des skis, des raquettes de tennis, des vélos de toutes sortes, ou encore du matériel de fitness et de musculation. Pas moins de 120.000 références sont ainsi annoncées. Ne manquent plus que les vêtements techniques… Une offre qui s’inscrit dans la continuité des bracelets connectés, aspirateurs et autres machines à café de luxe déjà en vente dans les magasins de l’enseigne.

 

OEIL-apostrophe-orangeQu’en penser ?

Pendant longtemps, les libraires et autres vendeurs de produits culturels se disaient qu’il fallait sortir leur offre de leurs magasins pour maintenir leur attractivité. Autrement dit, placer des livres à côté des rayons alimentaires ou du matériel de loisirs ou bien être présents lors d’événements de toutes sortes. Avec son initiative, la Fnac vient nous prouver que prendre le chemin inverse est aussi possible : faire venir les loisirs aux produits culturels. C’est la question de la définition de son offre que pose ici l’enseigne. Ne plus la limiter à son métier d’origine, mais la définir à partir des envies de ses consommateurs à un moment de leur vie. Ne plus raisonner en silos d’émetteurs, mais leur préférer les organisations mentales des consommateurs. Qu’ont-ils envie de faire durant leur temps libre ? Lire ou écouter de la musique ou bien faire du skate ou du yoga ? L’important n’est pas l’activité, mais l’envie. La proposition faite par le site de la Fnac vient aussi nous confirmer que ce qui fait désormais la véritable force d’une enseigne est autant le flux qu’elle est capable de générer dans le monde virtuel que son offre ou la fidélité de ses clients. Sans ce flux, comment la Fnac pourrait-elle faire de son site une place de marché pour des marques pour qui elle se contente d’être un intermédiaire ? Il va falloir apprendre à regarder le réel comme le prolongement du virtuel…


OEIL-internet-06-violet-180

En bref

Imaginée par des étudiants marseillais, la page Facebook « Adopte un objet » permet à tous ceux qui repèrent un objet abandonné sur le trottoir de le signaler à la communauté et, ainsi, de lui offrir une seconde vie.

OEIL-vu-par-violetFanny L. / Marque, Communication & Publicité


OEIL-relation-05-vert-180

En bref

La marque de véhicules électriques californienne, Tesla, offre à ses clients la possibilité de parrainer de nouveaux acheteurs. A la clé, des avantages pour le parrain et une remise de 1 000 dollars pour le filleul qui signe un bon de commande…


OEIL-boutique-01-bleu-180

En bref

Deleasy propose une livraison, dans l’heure ou programmée, de produits achetés chez les commerçants ou dans les supermarchés du quartier. La start-up propose déjà des livraisons dans les 11e, 17e et 18e arrondissements parisiens et à Neuilly-sur-Seine.


OEIL-tendance-04-rouge-100

Et aussi…

Entre mi-2014 et mi-2015, le partage de contenus sur Facebook a baissé de 5 % et de 21 % pour les contenus « personnels » (photos de vacances, etc.). Source : The Information.

 


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-orange signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.