Skip to content

La mobilité en ville, c’est aussi la mobilité des moyens de paiements…

OEIL-vu-par-violetQuentin H. / Marketing international

 

OEIL-apostrophe-violetVu aux Etats-Unis et au Canada

Aux Etats-Unis et au Canada, à partir du mois d’avril, Ford proposera FordPass, une plateforme (ouverte à tous, propriétaires de voitures de la marque ou pas) offrant aux automobilistes des services pratiques leur permettant de se garer plus facilement. Parmi ceux-ci, des options de recherche et de réservation de parking (fournies par ParkWhiz et Parkopedia) ou encore la location de véhicules entre particuliers pendant les voyages (en collaboration avec FlightCar). Tous ces services pourront être réglés via le porte-monnaie virtuel FordPay. Des projets de co-voiturage et les transports multi-modaux sont aussi évoqués par le constructeur comme des extensions possibles à moyen terme.

OEIL-apostrophe-violetQu’en penser ?

Alors que tous les constructeurs automobiles tentent d’imaginer le futur à coups d‘innovations technologiques de toutes sortes, Ford vient nous rappeler que la voiture de demain ne sera pas que performance, design, économie ou responsabilité, elle devra aussi être une assurance de mobilité. Une manière de remettre le présent au cœur des débats tout en affirmant son intention de redéfinir, dès aujourd’hui, sa relation avec ses acheteurs. Avec son FordPass, la marque envoie à ses clients une preuve de sa capacité à les entendre, à les comprendre et à les accompagner dans leur vie quotidienne. Elle vient ainsi rappeler qu’il est de la responsabilité des constructeurs de contribuer à ce que les voitures cessent d’être les « ennemis éternellement désignés » de la ville. L’initiative est, par ailleurs, une manière de souligner que mobilité signifie aussi mobilité des modes de paiement, ce qui contribue à donner du sens et de la légitimité à son offre de porte-monnaie virtuel FordPass. N’est-ce pas, finalement, autant l’univers automobile que bancaire que Ford contribue ici à réinventer ?


OEIL-relation-04-bleu-180

En bref

Développée par la banque belge Record Bank, l’application « Get this Car » permet d’obtenir instantanément une simulation de crédit après avoir pris en photo une pub de voiture ou capturé un spot radio ou TV.

OEIL-vu-par-bleu  Monique B. / Etudes stratégiques & Innovation


OEIL-internet-03-vert-180

En bref

La Lufthansa offre désormais à ses passagers la possibilité de pré-réserver les articles vendus à bord depuis son site internet. Et ce jusqu’à quatre jours avant le départ du vol. Ce service concerne aussi bien les voyageurs d’affaires que la clientèle loisirs.


OEIL-boutique-05-orange-180

En bref

L’application mobile Kwalito permet de vérifier l’adéquation ou l’inadéquation des ingrédients de produits alimentaires quotidiens avec les régimes et les préférences des consommateurs simplement en scannant les produits. 45.000 produits sont déjà référencés grâce à la contribution de sa communauté d’utilisateurs.


OEIL-tendance-01-rouge-100

Et aussi…

Selon une étude commandée par Demandware (solution e-commerce) auprès de 7.000 millennials (ceux qui sont nés entre 1980 et 1990) du monde entier, 40 % de ceux-ci reconnaissent avoir acheté un article qu’ils ont ensuite partagé ou notifié comme favori via les réseaux sociaux. 75 % déclarent même avoir acheté un article après avoir vu quelqu’un le partager et/ou l’ajouter à ses favoris. Dans le détail (exception faite de la Chine), 84 % des 16-19 ans, 80 % des 20-24 ans, 72 % des 25-29 ans et 66 % des 30-34 ans ont déjà acheté en fonction de recommandations. Pour autant, il ne faut pas négliger le commerce physique : bien qu’ultra-connectés, 96 % des millennials déclarent se rendre aussi en magasin. En revanche, leurs motivations sont diverses : 58 % veulent essayer les articles, 54 % souhaitent toucher et voir la pièce avant de l’acheter, 43 % veulent profiter d’un bon moment, 39 % sont à la recherche d’idées.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-violet signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.