Skip to content

Un phalanstère cool, hybride et déconnecté comme nouveau modèle de vie collective.

Vu à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence

Au cœur de la Provence, à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence, s’est ouvert début octobre un étrange campus de sept hectares baptisé Thecamp comprenant un auditorium, un restaurant, de grandes salles, ainsi que 300 chambres pour inciter les visiteurs à y séjourner. Thecamp souhaite accueillir tous ceux qui veulent se déconnecter, faire une pause, réfléchir, échanger, qu’il s’agisse d’entrepreneurs, d’artistes, de cadres en entreprise, étudiants ou même de plus jeunes, écoliers et collégiens qui s’engageront, en échange d’un semestre sur place, à un partage de compétences avec l’ensemble de la communauté. Tous viendront travailler (autrement et ensemble) sur des projets qui veulent proposer un autre modèle de société. Celle qui reste à inventer.

 

Qu’en penser ?

L’apparition d’un lieu de partage et de réflexion comme Thecamp ne doit rien au hasard. Elle est à la fois une des conséquences du succès des lieux de co-working et la confirmation que l’imaginaire du partage et de la rencontre est désormais bien présent dans nos esprits. C’est en se frottant aux idées, aux savoirs et aux manières de vivre des autres que de nouvelles attitudes ou de nouveaux comportements peuvent émerger. Une approche pragmatique et synergique. Thecamp vient aussi suggérer l’idée du phalanstère, un lieu communautaire, cool, hybride et déconnecté des rythmes urbains, comme modèle pour déclencher des débats et des réflexions, être accompagné dans la réalisation de ses projets, esquisser le futur autant que pour questionner ses propres manières d’agir et d’être ensemble. Un lieu au service du lien fondé sur le partage, la circulation et la déconnexion… non des technologies, mais de ses propres habitudes… Le camp pour adultes comme forme nouvelle de co-working délocalisé mixant travail et loisirs et esprit communautaire. Un idéal baba cool revampé par la modernité.


 

En bref

Le mois dernier, des reproductions d’œuvres du Louvre furent, pour la première fois, exposées dans le centre commercial O’Parinor d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).


 

En bref

Axa teste actuellement Fizzy, une assurance permettant de couvrir les retards d’avion supérieurs à 2h, et basée sur la technologie blockchain. Pour l’heure, Fizzy est uniquement disponible pour les vols reliant Paris-Charles-de-Gaulle et les Etats-Unis.

Guillaume.M / Digital Factory


En bref

Après un premier test en Belgique avec bringr (cf. l’œil d’avril dernier), Carrefour France souhaite lancer à son tour un service de livraison collaborative, baptisé Merci Voisin, permettant aux clients de livrer ou de se faire livrer les commandes passées en ligne. La livraison sera rémunérée par une petite indemnité et les livreurs, notés à chaque prestation pour consolider leur réputation.

Damien. S / Stratégie Retail


L’attrape œil

Sport au travail – D’après une enquête des zooms de L’Observatoire Cetelem, seulement 9% des Français font du sport sur leur lieu de travail, mais 47% se disent interessés s’ils en avaient la possibilité. Cette proportion monte à 67 % pour les moins de 35 ans. (Enquête réalisée par Harris Interactive du 10 au 12 octobre 2017.)


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.