Skip to content

Une nouvelle génération d’espaces de coworking aux allures d’espaces VIP

OEIL-apostrophe-violetVu à New York

À New York, a été récemment inauguré un lieu de coworking pas comme les autres puisqu’il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 1 800 euros par an pour y accéder. Le Spring Place, installé dans le quartier de Manhattan, d’une superficie de 11 000 mètres carrés, propose à ses adhérents un open space avec cabines anti-bruit pour les conversations téléphoniques, des salles de réunions avec de l’eau Fiji à disposition (!), des studios photos, une agence de création, des lieux de défilés et de soirée, une conciergerie et un restaurant. Le tout dans un cadre particulièrement soigné, entre meubles vintage et murs en béton brut. D’autres ouvertures dans le monde sont prévues… dont une à Paris en 2017.

OEIL-apostrophe-violetQu’en penser ?

Apparus il y a environ cinq ans, les espaces de coworking ne cessent de se multiplier dans les grandes villes (de nombreux hôtels en proposent désormais) au point qu’il devient difficile de les différencier. Le prix et l’emplacement ne peuvent continuer d’être les seuls critères de choix. Et la quête d’un lieu en dehors de chez soi, la seule motivation. D’où l’apparition d’une offre nouvelle comme celle de Spring Place où les « coworkers » partagent autant un espace qu’un état d’esprit. Si les espaces de coworking ont toujours fait miroiter la perspective d’une possible complémentarité de « réseautage » entre leurs différents membres ici, c’est plutôt le sentiment d’appartenance à une même communauté esthétique qui l’emporte. Un sentiment qui permet à Spring Place d’exprimer sa différence concurrentielle, de séduire de nouvelles populations et de s’adresser, au passage, à toutes les marques désireuses de les toucher en leur permettant d’être présentes dans un environnement choisi. Cette nouvelle génération de « tiers lieux » n’est-elle pas finalement en train d’inventer un nouveau rapport au travail et une nouvelle manière d’envisager l’entreprise ? L’entreprise fondée, non seulement sur une complémentarité de fonctions et de personnes, mais aussi sur un rapport esthétique au monde. Après le travail pour gagner sa vie et le travail pour s’accomplir, le travail pour signifier un partage esthétique. Presque une esthétique du travail.


oeil-relation-07-rouge-180

En bref

Puisque les jours de pluie, les ventes sur la plateforme de VOD FnacPlay augmentent de 20 à 30 %, l’enseigne a décidé d’y proposer régulièrement des remises allant jusqu’à 50 % selon la météo du jour.


oeil-auto-01-vert-180

En bref

À San Francisco, Volvo teste un service de conciergerie inédit intégré à son application Volvo On Call. Faire le plein, laver ou emmener son véhicule en révision peut ainsi (à la demande) être pris en charge par un prestataire extérieur grâce à une clé numérique à usage unique, utilisable à un seul endroit et durant un laps de temps donné. Une fois les prestations effectuées, le véhicule est ramené à son endroit initial ou livré à n’importe quelle autre adresse.

OEIL-vu-par-vertVéronique B. / Marque, Communication & Publicité


oeil-relation-03-rose-180

En bref

La coopérative Cité Lib a lancé un service baptisé « Ma Chère Auto » qui permet à des particuliers d’échanger leur voiture contre l’accès à des services d’autopartage. Les consommateurs peuvent choisir de céder leur véhicule à Cité Lib contre un vélo à assistance électrique, une part sociale de la coopérative, un crédit consommation du complément de la valeur de la voiture ainsi qu’un abonnement au service Cité Lib à moitié prix pendant un an. S’ils ne souhaitent pas céder leur voiture, ils peuvent choisir de la louer en autopartage, Cité Lib prenant en charge l’assurance, l’entretien et le contrôle technique de la voiture.

OEIL-vu-par-roseEmmanuelle S. / Marketing Digital


oeil-tendance-03-orange-100

Et aussi…

Si 56 % des clients entament leur quête d’un produit par une marque déjà possédée et 49 % par une marque bien connue, ils sont 60 % à se diriger au final vers une autre marque, selon une enquête menée par Quantcast. L’étude réalisée aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, ainsi qu’en Australie, France, Allemagne et Italie relève que les consommateurs ont en moyenne une bonne connaissance de 9 à 10 marques.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-violet signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.