44e jour

OEIL-illustration-confinement-espace.jpg

UN ŒIL EXTRA !
Dans ces moments de vie extra-ordinaires, en plus de votre rendez-vous hebdomadaire, l’Œil s’invite chez vous chaque mercredi et vendredi.
D
es mots au fil du confinement…

JOGGING

Le confinement venait à peine d’être annoncé qu’aussitôt on les a vus apparaître à chaque coin de rue : les joggeurs étaient lâchés dans la ville où ils n’ont jamais semblé aussi nombreux. Comme si chacun avait été soudainement touché par ce virus sportif.

Le jogging comme activité était déjà très apprécié des urbains stressés. Le voilà aujourd’hui antidote aux fourmillements dans les jambes confinées au point d’être la seule activité physique bénéficiant d’une attestation de sortie. Courir, c’est « se vider la tête » comme ils disent. C’est retrouver (un peu de) sa liberté perdue. Toujours ça de pris. Les joggeurs l’ont d’ailleurs vite compris et il n’était pas rare de les surprendre par grappes, bien loin de la distanciation réglementaire. Conséquence : le temps dédié au jogging a été vite limité. Le jogging ne produit pas que des endorphines, il peut aussi générer de la détestation.

Quant au jogging comme tenue, il est devenu le vêtement officiel du grand confinement. Tous en jogging, du matin au soir. Chambre, cuisine (la nouvelle cafet’), salon (le nouveau bureau), chambre. Une victoire du cool pour les uns. Une défaite de l’élégance pour les autres. Dans quelques semaines, quand nous le reverrons dans nos placards, nous ne pourrons pas nous empêcher de repenser à cette étrange période. Pas sûr que nous ayons alors encore envie de le porter.