46e jour

OEIL-illustration-confinement-espace.jpg

UN ŒIL EXTRA !
Dans ces moments de vie extra-ordinaires, en plus de votre rendez-vous hebdomadaire, l’Œil s’invite chez vous chaque mercredi et vendredi.
D
es mots au fil du confinement…

FAITES DU TÉLÉTRAVAIL

C’est peu dire que, depuis mi-mars, le monde du travail a changé. On a connu le temps des bureaux fermés et différenciés pour bien affirmer les hiérarchies, puis celui de l’open space au nom de l’agilité et de la rentabilité. C’est désormais dans nos salons, cuisines et chambres qu’il nous faut travailler. Voilà la mobilité au travail soudainement réduite à la perspective de pouvoir changer de pièces.

Aujourd’hui, un quart de la population active française travaille à domicile. Hier, c’était 6%. Pas sûr que le travail soit toujours une fête quand les enfants s’en mêlent et que l’on est confiné dans un espace réduit. Si les enfants sont appelés à reprendre le chemin de l’école, le télétravail, lui, risque de s’incruster.

Il va alors falloir se montrer attentif à la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle. Chacun sait où commence la première, mais où finit la seconde ? La déconnection sera l’arme ultime pour éviter les débordements. Ne plus voir nos collègues que sur écran risque aussi de modifier notre sentiment d’être ensemble et de partager un projet commun. Les tenir à un mètre de distance nous aurait bien suffi.

Avec le télétravail, nous allons devoir réapprendre à travailler. Un brin de muguet ne sera pas de trop pour nous porter bonheur dans cette nouvelle aventure.