51e jour

OEIL-illustration-confinement-espace.jpg

UN ŒIL EXTRA !
Dans ces moments de vie extra-ordinaires, en plus de votre rendez-vous hebdomadaire, l’Œil s’invite chez vous chaque mercredi et vendredi.
D
es mots au fil du confinement…

CHIEN

Les chiens seront sans doute les seuls à regretter le confinement. Depuis le 17 mars, ils n’ont en effet jamais vu autant de monde s’intéresser à eux. Les uns ne cessent de les caresser, les autres leur parlent et les nourrissent du matin au soir et, surtout, chacun se disputerait presque pour les sortir. Plutôt enviable la vie de chien.

En temps normal, lorsque l’on croisait un chien et son propriétaire, on était toujours tenté de se demander qui promenait qui. La question ne se pose plus car le chien est devenu un permis de sortir dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi et d’une heure par jour. Comme le jogging, mais sans effort. Le chien est décidément bien le meilleur ami de l’homme.

Sortir le chien, c’est prendre l’air, penser à autre chose, se déconfiner. C’est aussi l’opportunité de rencontrer d’autres propriétaires de chiens. Les premiers contacts canins ignorent tout de la distanciation sociale. Heureux chiens. Leurs maîtres ne sont pas à plaindre pour autant. Ils ont pu profiter d’un furtif moment de socialisation dans le monde réel. Merci mon chien.

Le gouvernement a récemment accordé une nouvelle tolérance de sortie pour ceux qui souhaitent adopter un chien dans un des refuges de la SPA. Avant de s’y rendre, seul, ils doivent avoir coché la case « Déplacements pour motif familial impérieux ». Voilà la mission du chien soudainement redéfinie.