53e jour

OEIL-illustration-confinement-espace.jpg

UN ŒIL EXTRA !
Dans ces moments de vie extra-ordinaires, en plus de votre rendez-vous hebdomadaire, l’Œil s’invite chez vous chaque mercredi et vendredi.
D
es mots au fil du confinement…

LE 11, MAIS…

Dans trois jours s’achèvera cette étrange période appelée confinement. La barrière se lèvera mais les gestes barrières demeureront. Personne ne descendra dans la rue pour fêter cette libération-là. Le 11 mai ne fera pas date comme le 8 mai. Pas la fin de la guerre contre le virus, juste une première victoire pour la liberté.

Cette date du 11 mai, nous l’avions pourtant tous en ligne de mire depuis son annonce. Si elle nous a aidés à supporter notre quotidien restreint, elle sonne aujourd’hui comme une liberté conditionnelle. Nous savons ce que nous pouvons faire, mais dans quelles conditions ? Ce que nous ne devons plus faire, mais pour combien de temps ? Aurons-nous un gage en cas de mauvais comportement ? La carte de France est devenue verte et rouge et nos territoires ne peuvent aller au-delà de cent kilomètres. Le jour d’après ne ressemblera décidément pas au jour d’avant.

Pendant le confinement, nous avons retenu que l’invisible pouvait être vital, que l’essentiel n’était pas toujours ce que l’on croyait, que l’on pouvait être ensemble à distance et même que sortie n’était pas synonyme de fin. Les cartes ont été rebattues, les certitudes et les habitudes bouleversées. Comme autant d’enseignements qu’il ne nous faudra pas oublier car, pour inventer le monde d’après, il nous faut commencer par nous réinventer. Nous voici libres, mais pas libérés de ce que nous avons vécu.