Skip to content

General Motors va commercialiser des voitures low-cost pour les pays émergents

(AFP) – General Motors (GM), en pleine restructuration, a annoncé vendredi la commercialisation dès cette année de voitures low-cost pour les pays émergents et envisage de transformer sa marque Cadillac en constructeur de véhicules électriques haut de gamme pour rivaliser avec Tesla.

Les voitures à prix bas, la plupart sous la marque Chevrolet, seront notamment vendues en Chine, en Inde, au Mexique et en Amérique du Sud (Brésil), régions où elles seront également produites, a détaillé le constructeur dans des documents adressés aux investisseurs.

Elles seront également exportées dans d’autres pays émergents, mais GM exclut d’en vendre en Europe et aux Etats-Unis. Dans ce dernier pays, le géant de Detroit a annoncé en novembre des suppressions de milliers d’emplois et la fermeture d’usines, au grand dam du président Donald Trump.

En produisant et en vendant des véhicules low-cost dans des pays émergents, GM espère réduire ses coûts et son exposition aux tensions commerciales, ainsi que limiter l’impact des fluctuations des devises.

Le constructeur automobile, qui s’est allié avec le constructeur public chinois SAIC, espère produire un peu plus de 2 millions de voitures low-cost par an.

Il arrive toutefois en retard sur ce créneau déjà investi par l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et l’Allemand Volkswagen.

Le groupe américain, qui a investi 5 milliards de dollars dans cette initiative, entend équiper ces voitures des dernières technologies en terme de sécurité et promet que leurs émissions de CO2 seront aux normes.

GM est en revanche resté silencieux sur les détails concernant les premières Cadillac électriques.

Il n’a révélé ni leur lieu d’assemblage, ni la date de début de production. Aucune information n’a filtré non plus sur le type de véhicule que ce sera: une berline, un SUV ou un crossover?

Le groupe de Mary Barra s’était contenté jusqu’ici de fabriquer des voitures électriques sous sa marque Chevrolet (Chevrolet Volt, dont il a décidé d’arrêter la production, et la Chevrolet Bolt), sans rencontrer le succès commercial escompté.

L’offensive de GM dans l’électrique intervient au moment où Tesla vient d’annoncer la construction à Shanghai de son usine de voitures électriques, dont la production sera exclusivement destinée au marché chinois.

Or la Chine est le premier marché de Cadillac, dont les ventes annuelles ont atteint pour la première fois le seuil symbolique des 200.000 unités l’an dernier, en hausse de 17,2% alors que le secteur a enregistré un recul de 5,8%.

(Crédits photo : STAN HONDA / AFP FILES / AFP )