Skip to content

Les constructeurs automobiles s’associent pour développer leurs futures voitures électriques autonomes

(Relaxnews) – Partant du principe que l’union fait la force, les accords entre grands constructeurs automobiles se multiplient pour pouvoir sortir “au plus vite” des véhicules à la fois électriques et (en partie) autonomes.

C’est ainsi que les deux géants allemands BMW et Daimler viennent d’officialiser un contrat de coopération destiné à développer tout un tas de technologies d’aides à l’automatisation de la conduite sur autoroutes et au stationnement. Leur objectif est de commercialiser à l’horizon 2024 un véhicule électrique autonome de niveau 4, c’est-à-dire une voiture capable de prendre en charge elle-même certaines phases de conduite, au point que le conducteur peut alors vaquer à d’autres occupations. Certains cas de figure complexes nécessitent néanmoins de reprendre le volant. Les deux partenaires pourront néanmoins continuer à déployer indépendamment leurs diverses autres technologies dans leurs modèles de série respectifs.

De leur côté, Volkswagen et Ford vont renforcer leur coopération. Déjà partenaires dans d’autres domaines, les deux groupes devraient prochainement renforcer leurs liens en matière d’électrification et de conduite autonome. Volkswagen, dont la plateforme d’électrification modulaire (MEB) sert déjà à de nombreux modèles du groupe, de l’Audi Q4 e-tron aux Seat Mii et el-Born, pourrait partager son savoir-faire avec Argo AI, la branche de Ford dédiée à la conduite autonome. Cet accord devrait être finalisé cet été. Il ne remettrait absolument pas en cause les programmes d’ores et déjà lancés de chaque côté.

A noter que d’autres partenariats existent déjà afin d’aider au développement de projets de ce type, à l’image de celui unissant depuis 2018 General Motors à Honda dans la recherche pour de nouvelles batteries lithium-ion pour véhicules électriques.

(Crédits photo : Courtesy of BMW et Daimler BMW Daimler voiture autonome)