Skip to content

Mobilité professionnelle : un “compromis” pour une grande majorité de Français

(Relaxnews) – D’après un sondage IFOP commandé par l’entreprise Les Déménageurs bretons et réalisé auprès de 2.020 individus âgés de 18 ans, plus d’un quart des Français qui ont déménagé en 2018 l’ont fait pour raisons professionnelles. Une tendance principalement observée chez les jeunes cadres célibataires.

En 2018, 30% des actifs de moins de 35 ans ont accepté de changer de cadre de vie et d’emploi, contre seulement 20% des plus de 35 ans. De la même manière, 34% des cadres interrogés ont sauté le pas de la mobilité professionnelle, ainsi que 31% des célibataires. Ce chiffre tombe à 17% dès lors que les individus interrogés sont en couple.

Cette mobilité professionnelle peut intervenir à plusieurs occasions : 12% des Français ayant déménagé pour raison professionnelle ont effectué une mutation afin de rapprocher lieu d’habitat et lieu de travail, 12% ont
totalement changé d’emploi et d’entreprise et 10% ont déménagé pour entrer dans la vie active.

Si perspective d’un meilleur salaire et d’une progression hiérarchique priment en début de parcours, l’épanouissement personnel et familial semble ensuite prendre le pas dans la décision de déménager, puisque 38% des sondés déclarent avoir changé de travail et d’habitat pour retrouver une meilleure qualité de vie. 

Un accompagnement de l’entreprise fortement souhaité

L’attrait de la mobilité professionnelle géographique évolue donc en fonction du profil, mais également selon le type d’accompagnement proposé par l’employeur, qui reste une attente forte des actifs dans l’organisation de leur mobilité.

Parmi les Français qui ont déménagé dans le cadre de leur travail, seuls 29% ont souligné un réel accompagnement de leurs employeurs, dont majoritairement les cadres (39%) ainsi que les individus vivant en région parisienne (45%).

L’entreprise a alors financé en totalité ou partiellement les frais de déménagement pour 62% d’entre eux, a proposé un avantage financier (32%) ou les a aidés activement dans le recherche d’un logement (25%). 

L’éloignement familial et le coût du déménagement freinent la mobilité professionnelle

Déménager pour raisons professionnelles est pourtant loin d’être facile, puisque cette décision est synonyme de “compromis” pour 81% des Français. D’après le sondage, seuls 19% affirment pouvoir déménager sans problème si l’occasion se présentait.

L’éloignement familial est la contrainte majeure mise en lumière par 42% des personnes interrogées. La difficulté pour le conjoint à retrouver un emploi, en particulier chez les 35-49 ans, (20%) ainsi que les coûts liés au déménagement (16%) découragent aussi les Français.

L’attachement à la région d’origine constitue également un frein à la mobilité pour plus d’un quart des Français. Viennent ensuite la peur d’une rupture dans le cadre de vie (15%), l’éloignement des amis (13%) et le changement d’environnement pour les enfants (10%).

(Crédits photo : XiXinXing / Istock.com )