Skip to content

Raphaël Le Masson (styliste intérieur du concept Citroën 19_19) : “L’idée était d’avoir un confort étendu et non pas de partitionner la voiture comme d’habitude”

(Relaxnews) – Citroën présente son tout nouveau concept-car, baptisé 19_19, qui fera ses grands débuts du 16 au 18 mai 2019 au salon Viva Technology à Paris. S’il célèbre 100 ans d’innovations de la marque, il préfigure aussi et surtout la voiture électrique et autonome de demain. Raphaël Le Masson et Jérémy Lebonnois, ses deux stylistes intérieur, reviennent sur l’élaboration de son habitacle dépouillé et particulièrement confortable.

Cette Citroën 19_19 se démarque notamment par son absence totale de boutons et d’écrans tactiles. D’où vous est venue cette idée d’épurer entièrement l’intérieur de ce véhicule ?

Raphaël Le Masson : Notre premier axe de travail a concerné la conduite autonome. On a essayé de dessiner une planche de bord, si c’en est toujours une car il s’agit plus ici d’une aile flottante, divisée en deux strates avec une partie inférieure dédiée aux loisirs, avec une projection des informations sur une lame transparente. Comme il n’y a plus de moteur à l’avant, nous avons voulu capitaliser sur cet effet de transparence, on peut ainsi voir la route depuis la partie inférieure. Tout ce qui est sur la partie supérieure est dédié à la conduite avec les informations de navigation projetées sur le pare-brise. On a voulu mettre en valeur le changement de conduite, de classique à autonome, via un cylindre qui est en fait l’assistant personnel du véhicule, qui transperce la planche de bord et prend le contrôle de la voiture lorsque c’est possible. C’est un peu comme le 5e passager de la voiture puisqu’on peut lui parler et qu’il s’occupe de vous.

Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Jérémy Lebonnois : Notre univers design est directement inspiré de ceux du mobilier et de l’habitat, avec une volonté d’avoir des couleurs et matières très vibrantes et colorées. Le marbre est par exemple ici détourné et refaçonné. Afin que ce soit le plus léger possible, on a trouvé une résine minérale qui recréé les mêmes prestations de pierre que le marbre mais avec un poids bien moindre. Nous avons voulu apporter du confort, du coffre jusqu’à l’avant du véhicule.

Raphaël Le Masson : L’idée était d’avoir un confort étendu et non pas de partitionner la voiture comme d’habitude avec une planche de bord, un habitacle et un coffre.

Ce qui frappe aussi, c’est la diversité des sièges et des différentes formes de confort proposés.

Jérémy Lebonnois : On a essayé de travailler chaque siège comme une expérience. Ça commence avec celui du conducteur qui présente une structure apparente alors qu’elle est d’habitude camouflée. On a voulu jouer le paradoxe entre le confort de l’assise et la structure visible. Côté passager, il y a une pièce iconique avec la chaise longue réinterprétée. A l’arrière, le sofa offre une sorte de cocon avec une zone de confort qui s’étend jusque dans le coffre. On a voulu garder la clarté du dossier en jouant avec des élastiques, ce qui fait que toute la lumière du coffre vient éclairer le rang 2. Quant aux faces B des lidars (radars) qu’il y a sur le toit de la voiture, elles amènent à l’intérieur deux liseuses pour offrir un côté encore plus intimiste.

(Crédits photo : Relaxnews / David Bénard Raphaël Le Masson Jérémy Lebonnois Citroën 19_19)