Skip to content

Renault teste la charge électrique réversible

(Relaxnews) – Le groupe Renault annonce qu’il expérimente à grande échelle à Utrecht (Pays-Bas) la charge bidirectionnelle de véhicules électriques, une première mondiale.

Une flotte de 15 Renault ZOE, toutes équipées de la technologie V2G (vehicle-to-grid), va être déployée tout au long de l’année 2019 en Europe, y compris en France, afin de préparer les futures offres de charge réversible du groupe.

Le groupe Renault souhaite ainsi jouer un rôle important dans la transition énergétique, l’idée étant de pouvoir moduler la recharge et la décharge de la batterie du véhicule électrique en fonction des besoins de l’utilisateur et de l’offre d’électricité disponible sur le réseau. Cela signifie, par exemple, qu’en cas de pic de consommation, les véhicules sont capables d’injecter eux-mêmes de l’électricité dans le réseau en restituant une partie de ce que contiennent encore leurs batteries. Les ZOE participent alors à la stabilité du réseau.

Ces tests ont pour but de démontrer l’efficacité de ce système au niveau du réseau électrique local, de calculer son coût et de bâtir les standards nécessaires à son déploiement futur à grande échelle.

À l’avenir, le propriétaire d’un véhicule électrique pourra ainsi, très simplement via son application spécifique, choisir son type de recharge, classique ou bidirectionnelle. Dans ce cas-là, il pourra être rémunéré par l’opérateur en échange du courant ainsi fourni tout en ayant la garantie que sa batterie sera bien entièrement chargée au moment de repartir.

(Crédits photo : Courtesy of Renault / VanDerVaartfotografie Renault charge bidirectionnelle Utrecht)