Skip to content

Tarifs bancaires: les services en ligne de moins en moins chers (rapport)

(AFP) – Le coût des services bancaires en ligne sur le marché français a continué de reculer en 2018, constate l’observatoire des tarifs bancaires dans son rapport annuel publié lundi, s’inquiétant toutefois du renchérissement des cartes proposées à certains publics fragiles.

Le rapport analyse les tarifs de la dizaine de services standard que les banques publient chaque année sur leurs sites Internet et dans leurs plaquettes.

“Le prix des abonnements permettant de gérer ses comptes sur Internet poursuit sa baisse depuis 2012”, souligne l’observatoire dans ce rapport, qui a constaté début janvier un repli de 31% par rapport au 31 décembre 2017.

Le marché bancaire prolonge ainsi une tendance déjà bien établie ces dernières années: depuis décembre 2012, les prix de ces services en ligne affichent ainsi un repli de presque 78%, dans un contexte de multiplication des nouvelles banques en ligne proposant la gratuité d’un grand nombre de prestations et poussant progressivement les établissements traditionnels à adapter leurs tarifs en conséquence.

En outre, les tarifs des frais de mise en place d’un prélèvement, des prélèvements à l’unité et des virements par Internet, gratuits partout depuis 2013, n’ont pas bougé en janvier et sont restés au plancher, détaille l’étude.

L’observatoire s’inquiète toutefois d’une hausse des tarifs d’un certain nombre de prestations, comme par exemple les cartes à autorisation systématique, dont le coût s’est renchéri de 0,76% en janvier par rapport au 31 décembre 2017. Depuis 2012, la hausse des frais atteint 6,03% pour ce type de cartes souvent utilisées par les personnes les plus fragiles.

Parmi les autres services dont le coût a progressé en janvier figurent notamment les cartes de paiement international à débit immédiat (+1,48% en janvier, +11% depuis 2012) ainsi que les virements occasionnels externes au sein de la zone euro lorsque ceux-ci sont réalisés en agence (+1,31% en janvier, +10% depuis 2012).

Les frais de tenue de compte proprement dits ont également connu une petite hausse, de 1,31% en janvier par rapport au 31 décembre 2017. Mais depuis fin 2012, ce compartiment a connu une progression très importante, les tarifs y étant multipliés par presque trois (+165,80%) sur l’ensemble de la période.

Pour les 112 établissements du panel présentant une tarification pour les frais de tenue de compte, au 5 janvier 2018, on constate un tarif unitaire moyen de 19,23 euros, souligne l’étude.

Placé sous l’égide du Comité consultatif du secteur financier (CCSF) et créé en 2011 pour suivre l’évolution des tarifs bancaires, l’observatoire est composé de représentants des établissements de crédit et des consommateurs ainsi que d’experts.

(Crédits photo : deepblue4you / Istock.com )