Skip to content

Trottinettes électriques: Bird s’envole avec Scoot pour revenir à San Francisco

(AFP) – La société américaine de trottinettes électriques en libre-service Bird rachète son petit concurrent et compatriote Scoot, ce qui va lui permettre notamment de remettre les roues à San Francisco, dont elle avait été éjectée l’an dernier.

Fondée en 2012 à San Francisco, Scoot, qui exploite aussi une flotte de scooters noirs et rouges électriques en libre-service, va devenir ainsi une filiale à 100% de Bird, qui est basée à Santa Monica, près de Los Angeles, et fait notamment partie des nombreux prestataires de trottinettes électriques à Paris.

Ce rachat, dont le montant n’a pas été dévoilé mais qui est estimé par le Wall Street Journal à environ 25 millions de dollars, permet à Bird de revenir sur le marché important qu’est San Francisco, vitrine en matière de nouvelles mobilités et de technologies.

Confrontée comme d’autres villes du monde à la prolifération anarchique des trottinettes, la municipalité avait tapé du point sur la table en avril 2018 et exigé que les prestataires demandent un permis pour pouvoir garer les petits véhicules sur la voie publique.

Résultat, les trottinettes avaient totalement disparu des rues de la ville quelques mois avant que ne soient accordées les autorisations, attribuées à titre expérimental pour un an et à deux entreprises seulement, Skip et Scoot, au détriment notamment de Bird, Lime ou Jump (Uber) qui avaient participé à l’appel d’offres.

Le nombre de trottinettes y est limité à 2.500 maximum.

(Crédits photo : Eric BARADAT / AFP )