Skip to content

Waymo (Google) teste des camions autonomes sur les routes

(AFP) – Waymo, la filiale spécialisée dans la conduite autonome d’Alphabet, maison mère de Google, va tester en grandeur réelle des camions autonomes pour transporter des marchandises, a-t-elle annoncé vendredi.

“A partir de la semaine prochaine, Waymo va lancer un (programme) pilote à Atlanta (sud-est des Etats-Unis, NDLR) avec des camions autonomes qui transporteront des marchandises destinées aux centres de données de Google”, a expliqué Waymo, dans un message posté sur son site internet.

Cela “nous permettra de développer davantage notre technologie et de l’intégrer aux activités des expéditeurs et des transporteurs, avec leurs réseaux d’usines, centres de distribution, ports et terminaux”, a fait valoir la société, tout en précisant qu’un conducteur serait présent dans la cabine pour surveiller le trajet et reprendre la main si besoin.

Cette nouvelle phase de tests suit de premiers essais de camions autonomes annoncés en juin 2017 qui se sont déroulés en Arizona (sud-ouest) et en Californie (ouest).

Waymo est considérée comme l’une des entreprises les plus avancées en matière de conduite autonome. Elle a déjà fait rouler des voitures entièrement autonomes (sans humain sur le siège conducteur) en Arizona.

Son concurrent Uber a annoncé il y a trois jours avoir commencé à faire rouler des camions autonomes pour transporter des marchandises sur de longues distances en Arizona.

La compétition dans la conduite autonome est féroce. Poursuivi par Waymo devant les tribunaux pour vol de technologies dans ce domaine, la célèbre plateforme de réservation de voitures a accepté le 9 février de verser 245 millions de dollars pour arrêter le procès.

La plupart des gros groupes automobiles et beaucoup d’entreprises technologiques travaillent sur la conduite autonome, vue comme le Graal des transports du futur, qui permettrait notamment de réduire les accidents de la route et de réduire les coûts liés à la rémunération des chauffeurs.

Certaines startups se consacrent plus particulièrement aux camions, comme l’américaine Embark.

Le groupe Tesla (véhicules électriques et partiellement autonomes) a dévoilé un modèle de semi-remorque fin 2017.

(Crédits photo : Patricia de Melo Moreira / AFP )