Skip to content

Après les marques corporate, voici venir le temps des « marques villes »…

Vu à Paris 

Cet été, l’incubateur Station F inaugurait à Ivry-sur-Seine, non loin de son siège, son premier lieu de résidence destiné à accueillir les startuppeurs qu’il héberge. Baptisé « Flatmates », il se compose de trois tours de onze à dix sept étages, conçues par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, accueillant plusieurs centaines d’appartements et de chambres dotés d’un mobilier épuré et proposés à des prix compétitifs pour l’agglomération parisienne. Des salons sont aussi mis à disposition, équipés de sofas modulaires pour passer du mode co-working au mode soirée en toute flexibilité. A noter : les tables de travail équipées d’un décapsuleur intégré, un même badge pour entrer au bureau et dans son logement et un algorithme de matching imaginé par Whoomies pour permettre à chacun de trouver le bon colocataire… Le lieu met aussi à disposition une salle de gym, un service de ménage ainsi que des trottinettes électriques pour se rendre plus vite au bureau…

Qu’en penser ?

En proposant des solutions de logement à ceux qu’elle héberge, Station F vient confirmer à sa manière la porosité grandissante entre lieux de vie et lieux de travail, porosité qui pourrait mettre mal à l’aise les plus de 40 ans, mais qui semble bien accueillie par les trentenaires et, plus particulièrement par ceux qui fréquentent le milieu des nouvelles technologies. Il y a un an, Station F invitait l’enseigne Maison du Monde à venir décorer l’ensemble de ses locaux, créant ainsi une ambiance de bureau proche de celle de la maison. Elle va aujourd’hui encore plus loin avec ses résidences destinées à ses salariés qui, en faisant fusionner co-living et co-working dans une même esthétique cool et fluide, font émerger un sentiment d’appartenance communautaire autant générationnel que professionnel. Entre campus d’étudiants américain et esprit Club Med, ce modèle de logement suggère une nouvelle manière de vivre. Il vient aussi offrir aux entreprises une ultime opportunité de s’exprimer : après les marques corporate, qui défendent des valeurs et mènent un combat, voici poindre le temps des « marques villes » qui considèrent leurs salariés comme des habitants à qui elles proposent des logements et des services destinés à leur faciliter la vie quotidienne. Le futur est déjà là.


En bref

Dans le nouveau magasin Sephora de La Défense, un juke-box 4.0 permet aux clients de choisir la musique diffusée dans le magasin.


En bref

Avec son nouveau principe de carte de fidélité, les clients de Mango peuvent, certes, toujours recevoir des bons d’achats, mais aussi accéder à des abonnements à la plateforme musicale Deezer premium, bénéficier des films proposés par Rakuten TV ou de places de cinéma. Ils peuvent aussi faire des dons à des associations et ONG.


En bref

En Suisse, non loin de Zurich, s’est récemment ouvert la plus grande station de recharge Tesla. Elle offre des petits salons, des babyfoot et des jeux vidéo pour se détendre ainsi qu’un espace de restauration en partenariat avec l’enseigne d’épicerie fine Dallmayr. Un code est requis pour y accéder.


Le mot du mois

Drunk shopping : comportement consistant à boire de l’alcool tout en scrollant sur le net. Aux Etats-Unis, le marché de ces achats sous emprise de l’alcool est estimé à 45 milliards de dollars par an. Près de quatre consommateurs d’alcool sur cinq auraient déjà fait ainsi des achats en ligne et dépenseraient environ 400 dollars par an.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.