Skip to content

Food & Teuf

Vu à Paris

Récemment ouvert dans l’enceinte de la Station F, haut lieu de rassemblement de tous les trentenaires à la tête de leur start-up ou férus de codage, la Felicità est un restaurant mu par l’idée de proposer une alternative aux modèles du moment. Par sa taille, tout d’abord (plus de 4 500 mètres carrés), mais aussi et surtout par son esprit. Car ici, on peut venir en famille et même rester toute la journée. Pour manger à l’un des différents stands proposés, boire un verre ou écouter un mini concert. Une idée de festin festif, que les anglo-saxons désignent par le terme de Food-Court, que l’on peut aussi apercevoir dans les différentes friches urbaines de la capitale (Ground Control, Le Consulat, les Grands Voisins, Richard Lenoir) ou à Saint-Ouen, au restaurant Yaya.

Qu’en penser ?

Observer l’évolution de la restauration est une bonne manière de se renseigner sur l’état de notre société. Après les années d’orthorexie, dont les mots détox et végan étaient devenus les symboles, l’avenir de la table pourrait bien renouer avec l’abondance, la convivialité et le partage parfois un peu perdus de vue… Dans ces établissements d’un nouveau genre, l’idée n’est pas seulement de proposer des plats, mais aussi des moments. Des moments « célébratoires », souvent accompagnés de musique et très largement inspirés des modes de vie méditerranéens, qui visent à donner à ses clients le sentiment de participer à une fête de village ou d’être les membres d’une communauté qui aurait décidé de se retrouver. L’imaginaire proposé ici est celui d’un tous ensemble festif et épicurien, marqué par la bonne humeur, la gourmandise et le sentiment d’appartenir à une communauté soudée par des valeurs partagées d’enthousiasme, de générosité et de partage. La Felicità de la Station F qualifie sa proposition de « Food & Teuf Market » : une approche « maximaliste », qui mise sur la joie et le partage, et qui pourrait bien servir de source d’inspiration à de nombreuses enseignes pour imaginer de nouveaux modèles relationnels


En bref

En Allemagne, Lidl vient de fédérer 20 influenceurs chargés de donner de la visibilité à l’enseigne sur les réseaux sociaux. Une partie d’entre eux créeront une sélection de produits qui sera ensuite distribuée, en série limitée, sur son site de e-commerce.


En bref

Actuellement en test en Belgique, ShipTo est un nouveau service imaginé par Carrefour permettant de bénéficier d’un personal shopper. Celui-ci compile la commande et suggère des produits alternatifs en cas de rupture de stock ou de promotion. Le service coûte 5 euros, entièrement reversés au personal shopper. Les livraisons sont ensuite faites par triporteur en moins de 90 minutes.


En bref

Dans le nouveau magasin L’Occitane en Provence de la cinquième avenue à New York, les clients peuvent enfourcher des vélos stationnaires devant lesquels défilent des images de paysages provençaux ou faire virtuellement un tour en montgolfière à 360 degrés dans le sud de la France.


L’attrape Œil

Deux tiers des Américains s’informent sur les réseaux sociaux, même si 51% d’entre eux pensent que cette information trouvée n’est pas bonne.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.