Skip to content

Le temps du consommateur actionnaire

Vu aux Pays-Bas

La chaîne néerlandaise de magasins spécialisés dans le non alimentaire Blokker a récemment lancé un programme de fidélité inédit donnant à ses clients la possibilité d’acquérir des fractions de ses actions. Concrètement, outre des cadeaux et des réductions, les clients peuvent également convertir les points de fidélité, obtenus grâce à leurs achats, en certificats. Chaque certificat représente 1/16e d’une action Blokker mais n’accorde toutefois pas de droit de vote permettant à leurs détenteurs d’intervenir dans la gestion de la société. La prochaine étape ?

Qu’en penser ?

Si la fidélisation de leurs clients est l’objectif principal de toutes les enseignes, les modèles pour y parvenir sont nombreux. Traditionnellement, ils récompensent un comportement économique (ceux qui dépensent le plus ou viennent le plus régulièrement) ou, plus récemment, un comportement éthique (ceux qui achètent des produits sains ou responsables). En offrant l’opportunité d’acheter des actions, Blokker associe la fidélité à la perspective de devenir actionnaire de l’enseigne. Même si cette possibilité ne peut pas (encore) se traduire en pouvoir sur les décisions, l’imaginaire qui lui est associé est bien là et rejoint ainsi celui de certaines marques ou enseignes organisées en coopératives comme La Louve ou C’est qui le patron ? Après s’être vus en « consomm’acteurs » désireux d’intervenir sur ce qui leur est destiné, comment s’étonner que les consommateurs souhaitent à présent intervenir dans les décisions des entreprises ? Puisque celles-ci sont très attendues sur leurs engagements, un de ceux-ci ne pourrait-il pas, justement, consister à donner à leurs clients la possibilité de s’engager à leurs côtés ?


En bref

Quatre marques de mode françaises responsables (1083, Hopaal, Panafrica et Atelier Unes) ont décidé de proposer un service de consigne à leurs clients. La consigne est remboursée lorsque la pièce achetée est rapportée pour être recyclée.


En bref

L’Oréal propose Signatures Faces, une ligne de maquillage virtuelle comprenant dix produits qui sont en réalité des filtres permettant de se maquiller en un seul clic. Disponible sur Zoom, Teams, Hangouts, mais aussi sur Instagram, Snapchat et Google Duo.


En bref

Au nord de Grenoble, un tronçon d’autoroute de 8 km est désormais consacré au covoiturage. Cette voie est mise en place aux heures de pointe et un radar d’un nouveau type a été créé pour compter le nombre de passagers dans les voitures.


L’attrape Œil

Le bad buzz mondial touchant WhatsApp suite à une mise à jour de ses conditions d’utilisation profite aux messageries sécurisées Signal et Telegram. D’après les données de l’institut Sensor Tower, la messagerie chiffrée américaine, Signal, a été téléchargée 47 millions de fois entre le 4 et 17 janvier, soit une croissance de plus de 9500% en 15 jours. Même constat pour la messagerie d’origine russe Telegram qui dépasse dorénavant les 500 millions d’utilisateurs.