Skip to content

Accession à la propriété : “avoir des parents propriétaires devient déterminant”

Dans un chat sur lemonde.fr, Flavien Neuvy, responsable de L’Observatoire Cetelem estime qu’aujourd’hui les conditions d’accès à la propriété contribuent à perpétuer les inégalités patrimoniales.

Gérard : Peut-on aujourd’hui devenir propriétaire sans avoir des parents fortunés ?

Flavien Neuvy : Oui, c’est possible. D’ailleurs, il suffit de voir le nombre de primo-accédants, qui a augmenté : en 2009, 65 % des achats ont été effectués par des primo-accédants. C’est une proportion qui a augmenté grâce aux dispositifs mis en place par les pouvoirs publics. Mais aujourd’hui, 88 % des primo-accédants de moins de cinq ans (qui ont acheté pour la première fois dans les cinq dernières années) ont des parents propriétaires. Alors que pour les primo-accédants de plus de cinq ans, ils n’étaient que 77 %.

Retrouvez l’interview en intégralité sur le site du Monde.