Skip to content

Et si une partie de nos achats se réglait par abonnement ? De quoi libérer du temps pour retrouver le plaisir de faire ses courses…

Vu aux Pays-Bas

Récemment lancé en collaboration avec la Poste hollandaise PostNL, Stockon est un nouveau service de livraisons par abonnement (sans frais d’inscription) qui propose à ses utilisateurs (via une application) de se faire livrer par leur facteur, toutes les deux semaines, une liste de produits d’usage régulier. Ils ont toutefois  la possibilité de changer la liste trois jours avant la livraison en ajoutant ou supprimant certains articles… Stockon suggère également des produits en fonction de la composition du ménage et de l’historique d’achat. D’ici peu, l’application sera également dotée d’un lecteur de code-barres pour faciliter l’ajout d’un produit à la liste. Agissant comme une plateforme de distribution, Stockon propose aujourd’hui environ 2000 articles, allant des marques nationales à la marque distributeur de l’enseigne belge Colruyt, en attendant d’inclure, prochainement, des produits frais. La livraison est gratuite pour les commandes supérieures à 25 euros.

Qu’en penser ?

Ultime préoccupation des marques, le principe de la vente par abonnement vient autant refléter une volonté de leur part d’établir des relations régulières avec leurs clients que de contribuer à l’invention de nouveaux systèmes marchands. Une manière d’innover et de se différencier. Mais pas seulement. Car l’enjeu réside aussi dans la récolte de données sur les habitudes des consommateurs, données que Stockon peut ici partager avec les marques, leur permettant ainsi de se faire une idée du comportement de leurs clients, voire de tester des produits d’une manière différente, sans devoir d’abord passer par les magasins des enseignes de la grande distribution. Pour les consommateurs, ce système d’abonnement dédié aux achats réguliers viendra aussi modifier leur relation à leurs magasins habituels puisque ceux-ci ne seront alors plus associés qu’à des achats découvertes ou sortant des habitudes. De quoi permettre de retrouver le plaisir de faire ses courses… La fonction du commerce de demain s’entrevoit déjà et le prix ne sera pas nécessairement l’objet de toutes les attentions…



En bref

L’enseigne américaine Target et Google ont testé le premier coupon vocal via Google Home Il suffisait à l’utilisateur de prononcer « Ouvre l’app Target » pour obtenir un coupon de réduction de 15 euros.

Fanny L. / Marque, Communication & Publication


En bref

Smicval Market, situé dans la petite ville de Vayres en Gironde, se présente comme une déchetterie moderne où chacun peut, gratuitement, donner ou prendre des objets ou des matériaux qui pourront ensuite être réutilisés ou recyclés.


En bref

À deux pas de la gare de Lyon, la start-up Wecandoo et l’association Makesense se sont associées pour créer l’Arche, un lieu ouvert au public conçu pour favoriser l’échange de savoir-faire entre artisans et particuliers. L’Arche propose aussi un espace de co-working et une salle de bien-être (atelier autour du yoga et de la méditation…).

Patricia B. / Market Intelligence


Le mot de l’œil

Momarazzis : entré mi-mars dans le Urban Dictionary américain, ce néologisme désigne les mamans ultra connectées, souvent en bandes, qui ne cessent de photographier leurs enfants avec leur smartphone pour voir ensuite sur les réseaux sociaux laquelle de leur grimace sera la plus likée.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.