Skip to content

Quand la marque invite ses futurs clients chez ses clients acquis

OEIL-vu-par-roseMarianne H.-A. / Marque, Communication & Publicité

 

OEIL-apostrophe-roseVu sur Internet

Depuis le début de l’année, le catalogue de vente à distance La Camif propose à ses clients qui hésiteraient avant d’acheter un meuble, la possibilité d’entrer en contact avec ceux qui le possèdent déjà, voire de se rendre chez eux pour l’essayer… Son service client localise ses clients qui se situent près du prospect et organise, après accord, la rencontre. Ceux qui se prêtent au jeu sont récompensés par un bon d’achat de 40 euros à dépenser à la Camif si l’achat se concrétise… Seuls les produits made in France (70 % de l’assortiment) sont concernés par cette opération. Depuis le début de l’opération, 80 % des clients de l’enseigne acceptent d’être mis en relation. Dans la moitié des cas, une conversation par téléphone suffit. Et quand la visite a lieu, elle se transforme en achat dans 80 % des cas.

OEIL-apostrophe-roseQu’en penser ?

Face à un consommateur de plus en plus désireux de tout savoir sur le produit qu’il souhaite acquérir, certaines marques ont développé des sites riches en questions/réponses. D’autres ont pris place sur les réseaux sociaux pour agréger autour d’elles des communautés capables de produire des témoignages personnels. La Camif va un pas plus loin avec cette initiative aussi simple qu’évidente, consistant à « inviter ses clients chez ses clients ». Une nouvelle logique marketing « C to C ». Chacun peut ici, non seulement éprouver le produit dans son contexte de vie réel, mais aussi échanger avec ceux qui l’ont acquis. Une manière de souligner et d’encourager la dimension relationnelle qui doit désormais être associée à toutes formes de transaction. Mais aussi, pourquoi pas, une piste à suivre pour de nombreux sites de e-commerce qui, s’ils ne disposent pas toujours d’un show-room, bénéficient souvent d’une forte communauté de fidèles prêts à convaincre les autres de la pertinence de leurs choix. Une façon pour un site de prolonger son existence au-delà des écrans, dans le temps et dans l’espace. L’expérience client ne peut-elle pas, aussi, se définir comme l’expérience des autres clients que soi ?


OEIL-internet-05-bleu-180

En bref

Lors du dernier Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, La Poste a présenté un service innovant permettant d’expédier un paquet depuis chez soi. Il suffira de déposer un objet dans sa boîte aux lettres pourvue d’un bouton « Domino » qui permettra d’alerter le facteur, après avoir validé sa demande et l’adresse du destinataire sur une application dédiée. L’emballage et l’affranchissement sont gérés par La Poste.


OEIL-internet-02-vert-180

En bref

UmbrellaHere est un signal lumineux relié à une application pour mobile qui, posé sur un parapluie et une fois allumé, signale la présence d’un parapluie à partager.

 OEIL-vu-par-vertMatthieu J. / Echangeur


OEIL-voiture-02-rouge-180

En bref

En Argentine, Samsung a imaginé des camions dotés, à l’arrière, d’un écran retransmettant ce qui se passe sur la route devant eux. Une manière d’accroître la vision de ceux qui les suivent.

OEIL-vu-par-rougeMonique B. / Etudes stratégiques & Innovation


OEIL-tendance-02-violet-100

Et aussi…

Selon une étude menée par Sociovision pour Le Monde, presque un Français sur deux (45 %) pense que pour réussir aujourd’hui, il faut « être créatif, avoir des idées ». Les « Creative Leaders » sont ceux qui mettent en application ce credo. En 1975, 47 % des Français déclaraient : « J’ai une grande confiance dans mes capacités à créer et dans mon imagination. ». En 2015 ils étaient 64 %.

 


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
OEIL-vu-par-rose signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.