Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Quand la seconde main vient donner vie à de nouvelles manières de commercer…

Consommation ecologie Seconde Main
03
jan
2022
Vu à Los Angeles et à Sydney

Dans le quartier ultra branché d’Atwater à Los Angeles, s’est récemment ouvert Redress, un concept de magasin de seconde main destiné aux particuliers (inédit aux Etats-Unis mais existant déjà en Europe du nord depuis une dizaine d’années) baptisé « Rent-a-rack », dont le principe consiste à proposer des portants à la location à ses clients. Chacun d’eux peut y vendre jusqu’à cinquante pièces de son choix, en bon état et repassées, contre 99 dollars la semaine de location et une commission de 15% prélevée par l’enseigne sur les ventes. Les réservations se font en ligne, chaque client étant libre de fixer ses propres prix, de partager son portant avec un ami et de diffuser son annonce sur les réseaux sociaux. Le même principe existe aussi à Sydney avec l’enseigne Venla.

Qu’en penser ?

Alors que les consommateurs se montrent de plus en plus favorables aux achats de mode de seconde main, ce marché se structure progressivement afin de répondre au mieux à leurs attentes. Après les enseignes spécialisées (enfants, luxe, accessoires) et les marques qui organisent la reprise de leurs propres vêtements, voici que s’annonce le modèle hybride (et innovant) de la location de portants développé par Redress. Hybride parce que l’enseigne se charge de la vente, mais pas de la sélection des produits qu’elle propose, que ses clients sont à la fois ceux qui louent un portant et ceux qui viennent en acheter une pièce et que l’attractivité de son magasin tient davantage à son emplacement, très passant, qu’à ses codes architecturaux proches de ceux d’un entrepôt. Ici, chaque locataire d’un portant est un peu considéré comme une marque indépendante dont la proposition est le reflet de son style de vie et de ses valeurs. Le magasin devient ainsi le show-room de ses clients et ceux-ci les acteurs du lieu. C’est aussi en modifiant les manières d’acheter que l’on modifie les manières de vendre.


En bref

À partir du 17 janvier, Carrefour cessera de distribuer ses catalogues papier dans les boites aux lettres des Lyonnais et des Parisiens. Les clients pourront retrouver les offres promotionnelles sur d’autres supports digitaux. Carrefour est le premier producteur de catalogues en France avec 900 millions d’exemplaires édités chaque année.


En bref

Aux États-Unis, dans l’Arkansas, Wal-Mart est la première enseigne de grande distribution à utiliser des camions autonomes, sans conducteur humain au volant.


En bref

Decathlon communique désormais le score carbone de chacun des produits textiles et chaussures de ses marques propres. Ce score est déterminé à partir de l’ensemble du cycle de vie du produit (matière, confection, transport, fin de vie) et est accompagné d’informations pédagogiques pour permettre de visualiser son impact.


L’attrape Œil

La quatrième vague du baromètre Ifop/Boulanger dédié aux objets connectés confirme le glissement de la « performance » vers la « qualité de vie ». Ainsi, parmi les caractéristiques attendues d’un objet connecté, le gain de temps poursuit sa baisse de l’année dernière (16% de citations, -4 points vs 2020), alors que celle de l’amélioration du confort du foyer augmente (10%, +4 points). Parmi les objets connectés testés, la Smart TV (ou TV connectée) ressort comme étant celle qui a le plus changé le quotidien des Français, devant l’assistant vocal.

Enquête menée en ligne, les 26 et 27 octobre 2021, auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

 


Retour en haut de la page

Vous pourriez aussi aimer