Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Quand une enseigne se réinvente en appartement témoin…

immobilier logement Nouveau lieu
13
déc
2021
Vu à Paris

Connu dans le monde entier, le concept-store Merci, situé entre République et Bastille, a récemment inauguré un appartement dans le cinquième arrondissement baptisé la Seconde résidence. Sa vocation est de devenir un lieu d’échanges, de transmissions et d’expérimentations où pourront autant venir des artistes que des collaborateurs, des fournisseurs ou des clients fidèles. Le lieu servira aussi à réaliser des tests de produits avant leur commercialisation, à organiser des séances photos et à produire des contenus pour les réseaux sociaux.

Qu’en penser ?

En apparence anecdotique, l’initiative de Merci vient pourtant ouvrir une nouvelle voie pour le commerce. Pourquoi les enseignes ne s’exprimeraient-elles physiquement qu’à travers leurs magasins ? Plutôt que de toujours chercher à diversifier leurs offres ou refaire leurs lieux de vente, ne pourraient-elles pas imaginer des « lieux bis », totalement différents et ailleurs, pour exprimer leurs valeurs et leur vision du monde ? Une idée d’autant plus pertinente que les consommateurs se montrent toujours avides de nouvelles expériences… C’est l’objectif poursuivi ici par Merci avec son appartement installé loin de son adresse historique et dans lequel l’enseigne peut apparaître sous un jour nouveau et, ainsi, remodeler sa relation avec ses clients. Si les marques proposent parfois à leurs clients (et toujours avec succès) de venir visiter leurs lieux de production, les enseignes pourraient, elles, les inviter à aller découvrir une mise en vie de leurs produits. Car il n’y a pas que les origines des produits et le savoir-faire des marques qui intéressent les consommateurs. Le savoir quoi en faire aussi.


En bref

Nona Source, la plateforme digitale de revente de tissus dormants issus des maisons de luxe du groupe LVMH, a organisé, du 9 au 11 décembre dernier, une braderie à destination des étudiants au sein de l’incubateur de mode responsable La Caserne, situé dans le Xe arrondissement de Paris. Tous les tissus étaient proposés à un prix 90% inférieur au coût d’origine des matières.


En bref

À Paris, au Forum des Halles, un comptoir de collecte de vêtements incite les visiteurs à y déposer les articles de mode qu’ils ne portent plus en échange de bons achats à valoir dans les boutiques du centre commercial.


En bref

Netflix s’apprête à vendre des produits dérivés de plusieurs de ses séries via l’enseigne Walmart qui, pour l’occasion, ouvrira une plateforme spéciale. Netflix a aussi prévu d’ouvrir une boutique au Japon l’année prochaine.


Le mot du mois

Hallyu : littéralement la vague coréenne. Conséquence du succès du film « Parasite », de la série « Squid Game » et de divers groupes de musique comme BTS ou Blackpink, jamais l’engouement pour la culture coréenne n’a été aussi fort. Pour compenser son absence de hard power, la Corée développe ainsi depuis une vingtaine d’années une stratégie de soft power qui capitalise sur son industrie culturelle et ses retombées dans la mode (la K-fashion), la cosmétique (la K-beauty) et la gastronomie (la K-food). Une autre manière d’exister sur la scène internationale.

 


Retour en haut de la page

Vous pourriez aussi aimer