Skip to content

Hybride et étonnant : le modèle du commerce de demain

Vu à Paris, Louvain, Mexico et un peu partout…

À Mexico, le dernier supermarché Whole Foods est doté d’une salle de réunion destinée à accueillir les événements de la communauté locale ainsi qu’un bar et un restaurant. À Louvain (Belgique), le groupe Colruyt propose des cours de cuisine et de yoga pour femmes enceintes, des dégustations de vins dans ses magasins et même, depuis peu, des « fêtes d’anniversaire éducatives » (apprendre à manger sain, s’initier à la science…) dans ses locaux de la Colruyt Group Academy. À Paris, chaque magasin Franprix met désormais à la disposition de ses clients quelques tables, un espace rôtisserie et des machines à café ou à presser des oranges, et Picard teste actuellement des magasins dotés d’un espace de restauration équipé de micro-ondes pour déguster les plats juste achetés. Une manière de s’inspirer des cafés-épiceries à l’esprit «feel-good» surfant sur la tendance du bon et du sain qui ne cessent de se multiplier un peu partout dans le monde…

Qu’en penser ?

Entre supermarchés dotés d’une salle de réunion à destination d’associations locales (une initiative simple et facile à dupliquer) ou prêts à se convertir en lieux de dégustation (un des modèles de la restauration de demain) et cafés qui se prennent pour des épiceries (à moins que ce ne soit l’inverse), c’est peu dire que le commerce alimentaire chercher à se réinventer. Pour faire preuve de plus de proximité et de chaleur comme pour séduire de nouvelles populations sensibles aux décloisonnements des genres. Certains parlent déjà d’une tendance «Grocerant» pour désigner un hybride de «grocery» et de restaurantDans le secteur du commerce, se réinventer, c’est autant réinventer son offre que la relation que l’on souhaite instaurer avec ses clients. Et, plus particulièrement, la relation au temps qui leur est proposée. Car, consommer, ce n’est pas seulement acheter, c’est aussi (et surtout) passer un moment dans un magasin. Après avoir tout fait pour fluidifier les parcours d’achat en magasins, réduire le temps d’attente aux caisses, puis élargir leurs horaires d’ouverture jusque tard, voilà les enseignes qui incitent désormais leurs clients à rester plus longtemps dans leurs magasins. La preuve que le temps est bien devenu une variable marketing à part entière, au même titre que l’offre, le prix ou le mode de distribution.


En bref

La start-up londonienne Nested (qui vient de lever 8 millions de livres) fonctionne de la même manière qu’une agence immobilière, à l’exception près qu’elle promet au vendeur de lui donner, sous 3 mois, la somme garantie lors de l’évaluation du bien, que la propriété soit vendue ou non. Si le prix de vente est supérieur au prix minimum garanti, alors le client recevra 70 % de ce surplus, les 30 % restants étant reversés à la start-up.

Valérie B. / Marketing France


 

En bref

Nissan a imaginé une version de son SUV X-Trail, baptisé X-Trail 4Dogs, dédiée aux propriétaires de chiens. Elle comprend, entre autres, un coffre capitonné en cuir, une douche, un séchoir, des gamelles d’eau anti-retournement, une rampe d’accès extensible et même une caméra pour surveiller son compagnon depuis l’avant du véhicule.



En bref

Pour faciliter la vie de ses clients autistes, l’enseigne britannique Tesco a testé pendant six semaines, le samedi, entre 9h et 10h, dans son magasin de Craxley (Sussex) le principe d’une « heure de calme », sans musique d’ambiance, le son des téléviseurs et des annonces coupé et les lumières atténuées… L’initiative pourrait être étendue à d’autres magasins… et séduire d’autres populations…

Damien S. / Stratégie Retail


Et aussi…

Près de 7 Français sur 10 (69 %) n’hésiteraient pas à acheter des vêtements et des chaussures « made in France », d’après un sondage réalisé par Spartoo. 78 % des personnes interrogées affirment avoir déjà acheté des vêtements et des chaussures fabriqués dans l’Hexagone. Un acte qui touche encore davantage les Français âgés de 50 ans et plus qui sont 89 % à avoir déjà acheté des créations « made in France ». (Sondage réalisé le 6 avril 2017 auprès d’un échantillon de 1.175 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus.)


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.