Skip to content

Le mystère et la surprise au service de la désirabilité

Vu à Paris

Avec leurs adresses confidentielles, révélées à la dernière minute, à l’étage d’un magasin, au cœur d’une friche d’artistes ou dans un appartement privé, leurs places ultra-limitées et leurs menus fixés à l’avance, certains restaurants ont choisi de se particulariser autrement que par les recettes de leurs chefs ou leur décor. Ces restaurants secrets qui font de la clandestinité une arme de séduction ont aujourd’hui le vent en poupe. Parmi les adresses parisiennes, on peut citer The Office ou la Maison Fingle (XVIIIe) qui reçoivent, respectivement, dans les Frigos de Paris (XIIIe) ou dans une maison à l’abri des regards ou encore le site des Tables cachées qui organise régulièrement des repas secrets. Une expérience qui n’a (pour le moment) qu’une seule limite : son prix. Environ 100 euros par tête…

Qu’en penser ?

Même si le phénomène reste encore élitiste, au regard des prix pratiqués, le succès actuel des restaurants clandestins est révélateur d’une envie de consommer autrement. Au moment où tout semble accessible à tout le monde, le rare et le secret incarnent en effet une alternative désirable qui donne à ceux qui y accèdent le sentiment d’être un peu pionniers autant que la sensation de vivre une expérience singulière qu’ils ne manqueront pas de raconter sur les réseaux sociaux. De quoi contribuer à l’affirmation de leur différence et de leur personnalité. Plus le lieu semble incongru, plus il sera convoité… Ces restaurants captent aussi l’attente actuelle forte de surprise et d’étonnement chez les consommateurs, une attente nouvelle qui ne doit rien au hasard : face à un monde virtuel où tout est évalué, noté, commenté afin de minimiser toute prise de risque, n’est-ce pas l’ultime richesse et source de plaisir du monde réel que de pouvoir offrir de l’inattendu et du frisson ? Aujourd’hui mis en scène par les restaurants, cet esprit de clandestinité ne pourrait-il pas être repris par le commerce qui trouverait là une manière de regagner en désirabilité et en attention ? À quand les pop-ups clandestins, les adresses éphémères aux offres et à l’accès volontairement restreints pour mieux créer l’événement et resserrer les liens avec ses clients ?


 

En bref

Le nouveau concept d’Alibaba baptisé Tmall Auto Vending Machine permet grâce à une application de scanner la voiture choisie, d’ajouter des options. La reconnaissance faciale permet ensuite de retirer la voiture et de la tester pendant 3 jours.

Célisiane R. / Formation-RH


En bref

Chez Zappos, entreprise de vente en ligne de chaussures, les collaborateurs reçoivent chaque matin, via une application, la photo d’un des salariés de l’entreprise qu’ils doivent identifier parmi les trois noms proposés.

Véronique B. / Marque, Communication & Publicité


En bref

Les vendeurs de la chaine italienne de magasins de bricolage Bricocenter sont invités à apposer sur les objets vendus des stickers avec un numéro de téléphone pour que leurs clients puissent les appeler personnellement en cas de besoin après l’achat.


Le mot de l’œil

Cli-Fi : après la Science-Fiction (Sci-Fi), place à la Cli-Fi, abréviation de Climate Fiction. Inventé par l’écrivain Dan Bloom, le terme désigne des romans post-apocalyptiques dans lesquels les catastrophes sont causées par le réchauffement climatique (montée des eaux, hausse des températures…).


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
 signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.