Skip to content

Personnaliser une relation, c’est bien. Accéder à l’intime, c’est encore mieux !

Vu sur le net

Pour faciliter le choix d’une des fragrances de la gamme Replica (parmi les dix proposées) de la Maison Martin Margiela, le site spécialisé en parfumerie Origines propose à ses acheteurs potentiels une approche originale fondée sur l’intelligence artificielle. Il leur suffit de télécharger une photo leur évoquant un souvenir, depuis Instagram ou leurs propres sources, pour recevoir une proposition leur correspondant. En précisant le lieu et la date associés à cette photo ainsi que le prénom du destinataire, ils peuvent aussi bénéficier d’une étiquette personnalisée. De son côté, Guerlain tente une consultation parfum inédite en partenariat avec Google Home : un voyage olfactif interactif 100 % audio à travers 110 créations…

Qu’en penser ?

Plus les lancements de parfums se multiplient, plus il devient difficile pour un consommateur de faire un choix et de sortir des marques qu’il connaît et achète déjà. Comment espérer trouver le parfum qui puisse devenir le sien ? Face à ce désir, les arguments égrenés par les « conseillers beautés » des différentes enseignes trouvent vite leur limite. Certaines d’entre elles tentent des quizz ou des consultations individualisées, pas toujours compatibles avec les contraintes de la distribution. Les initiatives d’Origines et de Guerlain viennent renouveler le genre. D’une part, parce qu’elles ne nécessitent pas d’intervention de personnel. D’autre part, parce qu’elles placent d’emblée la relation sur le plan de l’intime. Quoi de plus proche émotionnellement de soi qu’une de ses photos ou sa propre voix ? Ici, ce sont les marques qui viennent à la rencontre des univers personnels des consommateurs et non l’inverse. De quoi renforcer la relation marque-consommateurs et emporter l’adhésion de la nouvelle génération de consommateurs, plus critique face aux habituels discours marketing et, surtout, plus habituée aux relations émotionnelles que ses aînés. Le marketing de demain pourrait bien se voir renommé « Mood marketing »…


En bref

Audi vient de lancer une application, baptisée e-xperience, qui permet, sur la base des trajets effectués avec sa voiture actuelle à carburant classique, d’analyser les données et de les comparer avec celles de la première Audi électrique. Une manière d’évaluer, à partir de son profil de mobilité personnel, s’il est intéressant ou non d’opter pour un tel véhicule.


En bref

Depuis la rentrée, l’Oréal propose de tester ses maquillages en réalité virtuelle sur Facebook, via l’outil Facebook Camera qui permet d’ajouter des filtres à ses selfies. Une proposition rendue possible suite à son rachat de Modiface, société canadienne spécialisée dans la réalité augmentée et l’intelligence artificielle.

Guillaume B. / Ressources Humaines


En bref

Le dernier magasin de l’enseigne de prêt-à-porter Bonobo, ouvert à Basse-Goulaine, près de Nantes, dispose d’un Insta corner, un espace visuellement riche, encourageant les visiteurs à se prendre en photo puis à partager leurs clichés sur les réseaux sociaux.


L’attrape œil

Une enquête des zOOms de L’Observatoire Cetelem, « L’éducation, à quel prix ? », révèle que pour 85% des Français, la réussite scolaire des enfants dépend davantage d’un investissement en temps que d’un investissement financier. Une implication très personnelle puisqu’une large majorité des parents déclarent passer ou avoir passé en moyenne 5 heures et 06 minutes hebdomadaires à superviser les devoirs. (Enquête d’Harris Interactive réalisée du 11 au 13 septembre 2018 sur un échantillon de 1 022 personnes)


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.