Observer, éclairer et décrypter l'évolution des modes
de consommation en France et à l'international

Partie 1 - Ma voiture - toujours - bien-aimée

Prêts à ne jamais posséder d’automobile

2 minutes de lecture
Mais si aux yeux des automobilistes la voiture idéale existe, il ne leur paraît plus indispensable de la posséder, du moins à certaines conditions (Fig. 11 et 12). 6 sur 10 l’affirment. 8 Chinois sur 10 le pensent haut et fort.
À l’opposé, les Français sont les moins nombreux à envisager un futur sans voiture (43 %).
Les millennials sont les plus enclins à envisager une vie sans posséder de voiture, même si des différences existent entre les pays. Les urbains sont partout majoritaires à l’affirmer.
Cette position radicale repose sur un changement de paradigme à la fois écologique et économique, générateur de fractures sensibles.

FIG. 11 et 12 :

 

Un kilométrage qui ne diminue plus

Après avoir connu une baisse continue entre 2000 et 2012, le nombre de kilomètres parcourus par voiture semble s’être stabilisé dans de nombreux pays. Il augmente même à nouveau dans certains pays (Espagne, Autriche, France). Si ce regain de kilomètres parcourus est intervenu à la faveur d’une baisse des coûts des carburants, il n’en reste pas moins une nouvelle preuve que la voiture reste bien indispensable quand bien même on envisage désormais de ne pas en posséder une à tout prix.

 

 

Sous-Partie 4
Une voiture sérieusement idéale
Alors oui, on aime sa voiture, oui elle est porteuse de valeurs comme la liberté, oui on y est très attaché. Et oui la voiture idéale existe. Seulement 8 % des personnes interrogées pensent le co
Sous-Partie 6
Esprit de synthèse
8 personnes sur 10 sont attachées à leur voiture. 4 sur 10 jugent l’automobile avant tout indispensable pour se déplacer. 6 sur 10 gardent leur véhicule pour la liberté qu’il p