Skip to content

Après le prêt-à-porter, le prêt-à-partager comme moteur des centres commerciaux.

Vu en France

En 2019, pour la première fois depuis dix ans, les centres commerciaux français ont enrayé la baisse de leur trafic et de leur chiffre d’affaires. +0,3% pour la fréquentation et +0,8% pour leur chiffre d’affaires et ce, malgré les grèves de décembre. Concernant les secteurs d’activités, ceux de la santé-beauté, du sport, de la restauration et des divertissements performent alors que celui de l’équipement de la personne (textile et accessoires) demeure en régression.

Qu’en penser ?

Les centres commerciaux viennent aujourd’hui prouver que leur survie tient à leur capacité à répondre aux attentes des consommateurs, voire à imaginer de nouveaux services en résonance avec l’état de notre société. Hier, les consommateurs étaient en quête de prix et de choix ; aujourd’hui, c’est davantage la recherche d’expériences ou de services qui les motive. Plus que jamais, consommation et divertissement sont liés, manière pour la première de s’associer à de nouvelles motivations et pour la seconde d’accéder à de nouvelles sources de revenus. Plus que jamais, aussi, le moment partagé et l’expérience sont préférés à la possession de plus en plus regardée comme envahissante et pas toujours porteuse de sens. La restauration sous toutes ses formes a ainsi progressivement pris le relai du prêt-à-porter et la beauté (du fitness aux soins) commence à lui emboiter le pas. Les temps changent. Impossible, enfin, pour expliquer le renouveau des centres commerciaux, de ne pas évoquer l’irruption d’une nouvelle génération d’enseignes low-cost en leur sein comme Hema, Action ou Normal qui, grâce à une offre mixant marques nationales, merchandising soigné et prix ultra-compétitifs, séduisent tout le monde et pas seulement les chasseurs de prix. Les centres commerciaux nous indiquent ainsi à leur manière l’équation gagnante pour le commerce de demain : Expérience + Prix.


En bref

Le fabricant de jouets éducatifs italien Clementoni a récemment lancé une gamme de plus de 100 références fabriquée à partir de matériaux 100% recyclés et recyclables. La marque propose aussi de nouveaux jouets scientifiques et éducatifs axés sur la protection de l’environnement afin de sensibiliser les enfants au sujet.


En bref

GIVE (Générosité, Innovation, Valeur et Emotion) est le nouveau mensuel (papier) lancé par le groupe Condé Nast en France autour des engagements positifs. La santé, l’environnement, l’éducation, l’inclusion sociale et la culture sont les cinq piliers de ce média qui donnera la parole à ceux dont les initiatives transforment le monde.


En bref

En Belgique, à Bruges, Para Ti est une nouvelle enseigne alimentaire qui ne propose que des produits locaux (frais et épicerie) de manière totalement automatisée. Des capteurs détectent ce que prend le client et le paiement se fait automatiquement sur l’application mobile. Para Ti est ouvert 24/24 et 7/7.


L’attrape Oeil

Selon une étude menée par OpinionWay pour l’agence Rosapark (les 29 et 30 avril auprès de 1 027 personnes de plus de 18 ans), 41% des Français estiment que l’image de la grande distribution a changé positivement au cours du confinement. Un sentiment surtout partagé par les CSP- (47% vs. 39% chez les CSP+) et dans les régions les plus touchées par le Covid-19 (Ile de France : 43% / Nord-Est : 45%). 48% des consommateurs interrogés se déclarent davantage conscients de l’implication du personnel des magasins, et tout particulièrement de celle des caissières.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.