Skip to content

Consommer n’est pas toujours synonyme de dépenser

Vu sur le net 

A partir du 15 mars, avec Ucar2Share, tous ceux qui souhaitent changer de voiture pourront en financer l’acquisition contre quelques jours de location par mois. Concrètement, il leur suffira de  mettre leur nouvelle voiture à disposition sur la plateforme Ucar2Share pour en tirer un revenu par jour de mise en partage. Celle-ci sera assurée par l’agence Ucar la plus proche qui gérera le nettoyage, l’assurance, l’assistance ou encore la remise en état. L’automobiliste pourra gérer ses jours de mise en partage grâce à l’application Ucar2Share. Une manière habile pour la marque d’anticiper le développement de l’auto-partage et de tendre la main à ceux qui, touchés par l’interdiction progressive de circuler de tous les véhicules diesel, devront penser à l’achat d’un nouveau véhicule… Une dizaine d’agences Ucar ont déjà testé ce principe avec succès.

Qu’en penser ?

Loin de n’être qu’une initiative de communication destinée à associer la marque à un buzz médiatique, la proposition de Ucar dessine les contours de la consommation de demain. Une consommation qui se réinvente en jouant avec les frontières et les paradoxes : dépenser et, simultanément, gagner de l’argent, louer pour pouvoir mieux acheter ou encore acheter, à la fois pour soi et pour les autres. D’autres secteurs, comme ceux du textile ou du logement, ont déjà été tentés par cette approche qui répond bien aux attentes d’étonnement des consommateurs et leur donne le sentiment de participer à un mouvement de réinvention de leurs habitudes… sans pour autant renoncer à leurs envies. Ici, une voiture neuve achetée par un particulier est mise à la disposition des autres pour quelques jours par mois, conférant à son propriétaire un bénéfice financier, certes, mais aussi un bénéfice moral altruiste qui vient nourrir chez lui l’idée que son achat n’est pas qu’un acte pour soi. La consommation de demain sera celle qui aura su réinventer la consommation sans la réduire, ni l’associer à de la culpabilité : un acte individuel au service des autres.


En bref

Storr est une application qui permet d’ouvrir gratuitement une boutique en ligne depuis son smartphone. Après lui avoir donné un nom, il suffit d’opérer une sélection de produits parmi ceux proposés par les marques partenaires de l’application, puis de communiquer sa sélection à sa communauté pour toucher une commission à chaque achat.

Patricia B. / L’Observatoire Cetelem


En bref

Lors du dernier Consumer Electronics Show, Neutrogena a présenté son application Neutrogena MaskiD permettant d’obtenir des masques de soin imprimés en 3D à partir d’un selfie de son visage. L’impression 3D permet de placer les ingrédients actifs là où ils sont le plus efficaces sur les différentes zones du masque.


En bref

Dans le nouveau flagship Zara du boulevard Haussmann à Paris, le point de collecte automatique des commandes Web se situe au niveau -1… ce qui oblige les clients à passer dans tout le magasin pour aller chercher leurs articles commandés…


L’attrape œil  

Consommer de manière responsable profite-t-il au pouvoir d’achat ? Une enquête récente des zooms de L’Observatoire Cetelem montre que les Français sont partagés sur cette question,  : 52% estiment qu’ils réalisent des économies par rapport à une consommation traditionnelle – 58% chez les plus de 65 ans –  contre 48% qui pensent que cela coûte plus cher… un pourcentage qui s’élève à 54% chez les moins de 35 ans. (Enquête d’Harris Interactive réalisée du 5 au 7 février 2019 sur un échantillon de 1 000 personnes.)


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.