Skip to content

Donner à voir avant de donner à boire : les cavistes indépendants n’ont pas que les foires du vin en tête

Vu en France

Face à la chute du nombre de touristes et à la moindre fréquentation, certains cavistes et vignerons indépendants ont choisi d’innover. La cave parisienne Trois Fois Vin propose ainsi une série de lives sur Facebook au cours desquels elle aborde les questions de cépages et de techniques et permet des rencontres en duplex avec des vignerons, jeunes talents ou professionnels reconnus. Mademoiselle Jaja, sommelière, organise des « cours de vins vivants à domicile », des ateliers en visio et poste sur sa page Facebook des plats que chacun doit associer à des mets. Quant aux vignerons de l’appellation Corps de Loup (Côte-Rôtie), ils envoient à leurs clients un colis comprenant des verres, des échantillons et une carte connectée du vignoble à parcourir en bénéficiant de commentaires suggérant la dégustation adaptée au lieu…

Qu’en penser ?

Contraints par la réalité économique et sanitaire, les cavistes et les vignerons ont imaginé de nouvelles formes relationnelles qui pourraient inspirer les marques de tous les secteurs. Ces initiatives sont d’abord animées par leur volonté de faire entrer leurs clients dans leur univers. Vendre du vin, ce n’est pas seulement vendre des bouteilles et des « bonnes affaires ». C’est délivrer de la connaissance auprès de ses clients pour leur permettre de passer du statut d’amateur à celui de connaisseur. Et, pour y parvenir, le storytelling et les belles mises en scène ne suffisent plus. Il faut donner la parole à ceux qui en sont les acteurs (d’aujourd’hui et de demain), montrer les savoir-faire et les innovations en action, permettre d’accéder « aux coulisses et aux petits secrets ». Ces initiatives sont aussi animées par l’idée de faire exister un moment communautaire entre passionnés, ludique ou pédagogique, sur Facebook ou en visio, autour d’une expérience partagée ou d’échanges avec les vignerons. De quoi nourrir les conversations autant que les réseaux… Faire de ses clients des experts et imaginer pour eux des moments de partage ne sont-elles pas désormais les deux nouvelles missions de toute enseigne ?


En bref

Pour inciter à garder ses distances, Pizza Hut et Deliveroo ont imaginé une boîte à pizzas d’un mètre sur un mètre dont chaque coin s’ouvre indépendamment et compartimentée pour contenir 4 pizzas XXL.


En bref

A Paris (14e), Carrefour a récemment inauguré son premier drive piétons entièrement automatique. Il comprend deux grands distributeurs automatiques réfrigérés que les clients peuvent ouvrir avec un QR code.


En bref

En Allemagne, dans la commune de Haßloch, à environ 200 km à l’est de Luxembourg, le discounter Aldi a décidé de tester un ALDImat, un distributeur automatique de produits de première nécessité, accessibles aux clients 24 heures sur 24 et proposés aux mêmes prix qu’en magasin.

 


L’attrape Œil

D’après une étude de Rakuten Advertising, 82% des Français n’ont pas l’intention de baisser leur budget pour les fêtes de fin d’année, 41% seraient même prêts à l’augmenter pour faire plaisir à leurs proches. Même dans le pire des scénarios d’un reconfinement, un Français sur deux ne souhaiterait pas modifier son budget. Le commerce local en bénéficiera largement puisque 55% des Français ont l’intention de privilégier l’achat de produits locaux pour Noël. (Enquête réalisée en juin/juillet 2020 auprès de 8 673 personnes dans 12 pays à travers le monde.)