Skip to content

Le travail pour parvenir au bonheur ou comment ce qui, hier, relevait de l’exception est devenu une attente forte

Vu à Paris

Installé dans le neuvième arrondissement, Switch Collective se propose d’aider chacun à changer d‘emploi à travers une phase d’introspection. Pour cela, Switch ne propose pas de bilans de compétences, trop formatés et n’intégrant pas la notion de bien-être, mais suggère de penser en termes de pluridisciplinarité. Développement personnel, coaching, yoga, sophrologie, philosophie, le programme multiplie les exercices, à mener seul ou en groupe (le témoignage des autres est important) afin d’aider chaque candidat à creuser ses envies sans les limiter. Il est également possible d’assister gratuitement à des conférences sur le monde du travail ou à des événements permettant d’entendre des témoignages. Chez Switch, la majorité des participants ont entre 28 et 40 ans.

Qu’en penser ?

Alternative aux traditionnels bilans de compétences, Switch Collective vient apporter sa réponse à l’insatisfaction actuelle ressentie par bon nombre de salariés dans leur travail qui les conduit fréquemment à se demander vers où se diriger sans pour autant envisager, réalisme oblige, de bifurcations professionnelles trop radicales. Une carrière ne s’envisage désormais plus de manière rectiligne, mais comme une succession de cycles professionnels. La promesse faite par Switch Collective n’est pas de devenir plus performant pour aller plus haut, mais de trouver sa propre vérité, d’apprendre à mieux se connaître afin d’être le plus heureux possible dans son quotidien en entreprise. Une quête qui vient confirmer l’idée de plus en plus partagée qu’il existe « quelque part » un autre soi-même que chacun doit avoir trouvé pour se sentir accompli. D’où le succès des formations, des propositions de reconversion ou de coaching et l’apparition, dans le monde de l’entreprise, de fonctions inédites comme « Chief Happiness Officer ». La nouvelle signature de Cadremploi n’est-elle pas « Ayez l’ambition d’être heureux » ? Certains ne manqueront pas de souligner que ce n’est pas tant la quête de bonheur au travail qui est nouvelle que l’idée d’utiliser le travail pour y parvenir…


En bref

La ville de Mulhouse a imaginé un Compte Mobilité sous la forme d’une application permettant d’accéder à tous les modes de déplacement de l’agglomération aux meilleurs tarifs. L’opportunité de payer selon son usage réel, de suivre sa consommation et de localiser facilement les solutions de transports. Un service unique en Europe.

Isabelle R. / Distribution France


En bref

Leclerc s’est récemment rapproché du spécialiste de la livraison collaborative du drive en France, Shopopop, pour tester, dans six de ses magasins, la livraison à domicile. Leurs clients peuvent ainsi se faire livrer leurs courses du drive, au jour et à l’heure de leur choix, par un membre de la communauté des particuliers-livreurs appelés Shopopers.

Fanny L. / Marque, Communication & Publicité


En bref

Avec « Porsche Impact », le constructeur allemand permet à ses clients de calculer leur empreinte écologique et de la compenser en investissant dans un projet climatique international à énergie propre.


Le mot du mois

“Snap and send back” désigne une nouvelle tendance d’Instagram dérivée de l’Outfit Of the Day (#OOTD) dont le but est de se prendre en photo avec un nouvel article, avant de le renvoyer en magasin. 9% des acheteurs britanniques sont déjà fans de cette pratique.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre-eux.