Skip to content

Les centres commerciaux comme des invitations à se rendre ailleurs…

Vu dans le monde entier 

Le groupe foncier Unibail-Rodamco-Westfield a récemment signé un partenariat avec The Void (leader dans le domaine de la réalité virtuelle) pour proposer des expériences d’immersion virtuelle, inédites et à la pointe de la technologie, aux visiteurs de ses centres commerciaux européens et américains. Ils pourront ainsi pénétrer dans des jeux vidéo en réalité virtuelle, comme ceux de Star Wars, Ralph ou encore de SOS Fantômes. Une manière pour Unibail de se différencier de ses concurrents…

Qu’en penser ?

Observer l’évolution des centres commerciaux, c’est comprendre celle des attentes de consommateurs de plus en plus désireux d’éloigner le moment des courses de la contrainte et de la répétition pour en faire une « expérience » singulière. Les centres commerciaux ont ainsi commencé par vouloir se transformer en parcs d’attractions, à coups de patinoires, d’aquariums et de manèges, puis se sont lancés dans l’organisation de concerts, de mini spectacles et de démonstrations culinaires dès qu’elles furent dans l’air du temps. Plus récemment, ils se sont convertis à la chasse aux Pokémons pour mieux séduire la génération Z scotchée aux écrans. Les voilà désormais à l’ère de la réalité virtuelle comme l’illustre le partenariat signé entre Unibail et The Void : un rapprochement dont la singularité tient moins à la proposition finale qu’à l’identité des deux acteurs que rien se semble a priori rapprocher. Qui aurait pu imaginer un tel partenariat il y a encore cinq ans ? Il est d’abord la preuve que le « retailtainment » est bien devenu une composante incontournable des stratégies de développement des centres commerciaux. Il vient aussi rappeler que le commerce, depuis ses origines, se doit d’être pourvoyeur d’émotions et que la manière dont celles-ci s’expriment n’est finalement que le reflet de son époque. Comme une invitation permanente à se rendre « ailleurs ». Notons cependant que ce ne sont pas les casques de réalité virtuelle qui sont les plus à même de créer de la rencontre, des échanges, du service, de la personnalisation ou de l’engagement comme le prônent tous ceux qui décrivent le centre commercial de demain…


En bref

Intermarché a récemment annoncé vouloir reformuler 900 de ses produits pour qu’ils puissent avoir un meilleur score sur l’application Yuka… Une reformulation qui passe surtout par la suppression d’additifs.


En bref 

Au Pays-Bas, la chaîne de supermarchés Jumbo a ouvert des caisses où ses clients peuvent prendre le temps de discuter avec le personnel… L’initiative vise notamment les personnes âgées. Dans son nouveau concept d’hypermarché déployé à Dijon Toison d’Or, Carrefour a, lui, installé une « bla-bla-bla caisse »…


En bref

Google a annoncé l’arrivée prochaine de AR Beauty Try-On, une technologie permettant d’essayer virtuellement du maquillage tout en suivant un tutoriel, grâce aux technologies de machine learning et de réalité virtuelle.


L’attrape œil  

Selon une étude menée en France, en Italie, en Allemagne et aux Etats-Unis pour le salon de la mode Première Vision, 45,8 % des Français interrogés ont acheté au moins un produit de mode responsable en 2018 (éco-responsabilité, seconde main, production locale…). Par comparaison, ils sont 43,4 % en Allemagne, 46,7 % en Italie et 55,3 % aux USA. Le manque d’information constitue le premier frein à l’achat d’une pièce de mode responsable bien avant le prix ou le style.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.