Skip to content

Les marques de demain devront aussi savoir se faire entendre…

Vu en Angleterre et aux Etats-Unis

En décembre dernier, en Angleterre, la microbrasserie « Signature Brew » proposait une Christmas Box comprenant une sélection de bières de prestige agrémentée de snacks et, surtout, d’une playlist Spotify de Noël concoctée exclusivement par des journalistes musicaux. Chaque morceau était destiné à accompagner une bière en particulier. Aux Etats-Unis, le magazine Harper’s Bazaar a engagé un « music director » pour définir une playlist reflétant l’esprit du magazine et pouvant servir de fond musical pour rendre plus agréable le moment de lecture. La playlist est disponible sur Apple Music. Enfin, la marque de cosmétique Fenty, créée par Rihanna, invite des artistes à partager leurs ambiances sonores à travers des playlists dédiées, disponibles, elles aussi, sur Apple Music…

Qu’en penser ?

Les marques ont toutes en tête l’objectif de se constituer un univers qui leur soit propre. Celui-ci a longtemps été visuel, à travers une image, un ton publicitaire ou des codes graphiques. Depuis quelques temps, elles sont aussi en quête d’un univers musical pour ambiancer leurs magasins et enrichir ainsi l’expérience d’achat de leurs clients, affirmer leur « modernité cool » ou, plus prosaïquement, tenter d’attirer à elles des représentants de la Gen Z pour qui la musique est aussi naturelle que l’air qu’ils respirent. Cette démarche vers de plus en plus d’immatérialité ne devrait pas ralentir dans le futur face au développement des réseaux sociaux et des assistants vocaux. Une étape pourrait même consister pour les marques, à l’instar de l’initiative de la microbrasserie « Signature Brew », à définir des musiques associables aux différents moments de consommation de leurs produits, manière de surprendre leurs consommateurs en apparaissant sous un jour toujours nouveau. A quand une playlist Carrefour pour la cuisine ou Sephora pour la salle de bain ?


En bref

En Belgique, Decathlon teste actuellement, dans six de ses magasins, la location de ses équipements sportifs. Baptisé « We Play Circular », le principe concerne 40 000 références dont le prix de location varie selon la durée et que le consommateur peut ensuite acheter. Un abonnement de 5 euros par mois est toutefois nécessaire pour accéder à ce service.


En bref

La nouvelle Mercedes Classe S est équipée d’un système de reconnaissance par empreintes digitales qui permet à son conducteur de se passer de clé. La voiture reconnaît ainsi la personne et adopte tous ses réglages et préférences. Une première.


En bref

TikTok a annoncé qu’il sera possible de faire du shopping sur son application dès le début de l’année prochaine grâce au partenariat signé avec Shopify, une plateforme permettant aux commerces indépendants de vendre en ligne. Les commerçants pourront cibler un public particulier en fonction de son sexe, son âge, son comportement ainsi que des catégories de vidéos visionnées.


L’attrape Œil

Selon une étude menée pour Ikea auprès de 38 000 adultes de 37 pays (dont la France), pour 78% des personnes interrogées, le logement a constitué un véritable sanctuaire durant les restrictions liées à la pandémie. La crise a entraîné une redéfinition de ce qu’est un « bon chez soi » : 38% des personnes interrogées aimeraient disposer d’un espace pour poursuivre leurs hobbies et 35% aimeraient avoir un jardin privé ou un espace extérieur. (Source : The Big Home Reboot – Life at Home Report 2020, Ikea, September 2020.)