Skip to content

Les marques et les jeux vidéo ne partagent-ils pas la même ambition d’être perçus comme des univers ?

Vu en Allemagne

En Allemagne, la chaîne de supermarchés « low cost » Aldi (Nord et Süd) a récemment lancé sa propre chaîne sur la plateforme de streaming Twitch, point de rencontre de la communauté des gamers largement représentée au sein de la Gen Z. Baptisée Aldi Gaming TV, elle offre du contenu sous forme de streaming en direct, de tutoriels et de concours. Pour assurer le succès de sa chaîne, Aldi a fait appel à quatre célèbres joueurs, parmi les meilleurs du pays, qui comptent chacun des centaines de milliers de followers sur leurs chaînes personnelles. L’enseigne sponsorisera également la Prime League, la plus grande compétition de la région DACH (Allemagne, Suisse et Autriche) de League of Legends, l’un des jeux les plus populaires du moment.

Qu’en penser ?

L’arrivée d’Aldi dans le monde des jeux virtuels n’a rien d’étonnant. D’une part, parce que l’enseigne a choisi de s’adresser aux « nouveaux consommateurs », mélange de classe d’âge et d’attitude vis-à-vis de la consommation. D’autre part, parce que l’industrie du jeu connaît, depuis quelques temps, une forte croissance, signe d’une envie massive de s’échapper dans le virtuel que la crise sanitaire n’a fait que renforcer. Par sa présence sur Twitch, Aldi veut affirmer sa modernité, marquer les esprits et exprimer sa proximité avec la Gen Z par une valeur ajoutée émotionnelle forte qui tranche avec les habituelles promesses de prix bas ou d’équilibre nutritionnel proposées par les enseignes en quête d’un rôle social. Il y a quelques mois, des enseignes textiles avaient tenté des incursions dans le monde des jeux (cf. Œil de juin 2020), manière de prouver qu’elles pouvaient exister ailleurs que dans les médias et sur les réseaux. Demain, elles occuperont sans doute les plateformes de jeux et de streaming, preuve que le rôle d’une marque est aussi d’accompagner ses clients durant leurs loisirs et, ainsi, de favoriser leur épanouissement.


En bref

Aux Etats-Unis, Google offre désormais à ses utilisateurs la possibilité d’essayer virtuellement en réalité augmentée des essentiels make-up vendus par plusieurs marques de cosmétiques. Il est également possible d’obtenir des recommandations sur des produits en parcourant Google Shopping.


En bref

Depuis peu, la jardinerie Truffaut de Herblay accueille l’enseigne de producteurs locaux Au bout du champ du vendredi au dimanche.


En bref

A partir de 2023, l’assistant vocal de Google, Google Maps, ainsi que toutes les applications fonctionnant sous Android seront disponibles sur les véhicules Ford.


Le mot du mois

Zoombie : le mot, forgé par le sociologue et philosophe des sciences Bruno Latour – Où suis-je ? Leçons du confinement à l’usage des terrestres, éd. La Découverte, 2021 – vient de la contraction de Zoom, une des applications phare depuis le début de la pandémie pour maintenir le lien social, et de Zombie qualifiant l’état provoqué par un enfermement trop long.