Skip to content

Les petites annonces au service de la construction d’une communauté

Vu à Paris, rue de Lappe  

Amélie Pichard, créatrice de la marque éponyme de sacs et de chaussures, a imaginé « Les petites annonces d’Amélie Pichard », un site qui permet à ses clientes de revendre les produits de la marque dont elles n’ont plus envie et à d’autres de trouver les pièces qu’elles convoitaient à un prix plus abordable en postant une annonce. Pour récompenser la mise en vente de produits sur le site, la marque offre, à toutes celles qui y vendent un sac ou un accessoire, un bon de 50 euros à valoir sur leur prochain achat dans le magasin. Les clientes à la recherche d’un produit particulier peuvent également poster une annonce. A terme, Amélie Pichard proposera des pièces vintage et collector de sa marque conservées dans ses archives.

Qu’en penser ?

Alors que toutes les enseignes sont animées par l’idée de faire de leurs clients les membres d’une communauté et se demandent si elles doivent encore marquer le temps des soldes, la (toute) petite enseigne de sacs et chaussures Amélie Pichard vient livrer sa réponse avec son principe de petites annonces qui joue ici le rôle de plateforme de rencontres entre ses clients. Une manière pour ceux-ci de ressentir un sentiment d’appartenance à l’univers de la marque autant que de renouer avec l’excitation qui fut à l’origine du succès des soldes : savoir que l’on peut accéder à des produits issus des collections passées à un meilleur prix sans jamais toutefois être totalement certains de ce que l’on va trouver… Et si le vintage, par son imaginaire de rareté, avait pris la place des soldes ? En donnant à ses clientes un bon d’achat pour les inciter à mettre en circulation les sacs et chaussures qu’elles ne portent plus, l’enseigne vient par ailleurs construire son image d’acteur économique responsable qui favorise la circulation de ses produits. La réponse à une autre attente forte actuelle. Pensés, fabriqués, puis désirés, portés, usés, réparés, encore portés puis échangés, voilà à quoi doit désormais ressembler le cycle de vie de tous les produits…


En bref

Amazon teste depuis peu un drone roulant de livraison, Scout, au nord de Seattle. Ce robot entièrement électrique, est capable de traverser les villes en suivant les trottoirs et en évitant le mobilier urbain, les passants et les animaux domestiques. Une manière de répondre au défi du dernier kilomètre, le plus coûteux du processus de livraison.


En bref

Dans l’enceinte de l’Université de Rennes 2 est installée une épicerie gratuite qui offre, chaque lundi soir, des produits frais aux étudiants pour à la fois lutter contre la précarité et le gaspillage alimentaire. Une initiative réalisée grâce à un partenariat avec Leclerc.

Isabelle R. / Distribution France 


En bref

A Singapour, Décathlon a récemment ouvert un magasin de 5 000 mètres carrés baptisé « Decathlon Singapore Lab », ouvert 24h/24 et réservé à ses membres. Espaces dédiés à la pratique sportive et aux tests des articles, paiements exclusivement digitaux, livraison à domicile assurée sous les 2 heures… les nouvelles technologies au service du sport.


L’attrape œil  

Alors que certains observateurs avançaient que le mouvement des gilets jaunes entraînerait un report des ventes physiques sur l’e-commerce, la Fédération de la vente en ligne (Fevad) constate que la croissance des ventes en ligne est passée de 16 % en octobre et 14 % en novembre à seulement 8 % en décembre. Le climat social aurait ainsi occasionné un manque à gagner de 600 millions d’euros pour la vente en ligne française en fin d’année 2018.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.