Skip to content

Les vitrines n’ont pas dit leur dernier mot face au développement du e-commerce et des réseaux sociaux

Vu à Anvers

Pour son nouveau flagship d’Anvers, C&A a imaginé une vitrine TikTok, une première, dans laquelle interviennent plusieurs influenceurs pour des « outfitchallenges » consistant à changer le plus rapidement possible de looks. Et grâce au hashtag #CA_styleswitch, les passants et les clients peuvent être sélectionnés pour y apparaitre à leurs côtés… Dans un univers très éloigné, la marque de couture Balmain réalisait récemment le shooting de sa pré-collection 2021 dans la vitrine de son flagship de la rue Saint-Honoré. L’occasion d’offrir à un public large la sensation d’un événement mode physique à l’heure de la nécessaire digitalisation due à la crise sanitaire.

Qu’en penser ?

Traditionnellement envisagées comme des lieux d’exposition conçus pour faire naître les envies, les vitrines doivent se réinventer face à des consommateurs qui découvrent aujourd’hui les nouveautés sur Internet et les réseaux sociaux. Puisque les magasins s’envisagent désormais comme des lieux d’expériences, et non plus simplement de vente, il n’y a rien de surprenant à ce que les vitrines tentent de participer, elles aussi, à cette mutation. Le commerce a toujours eu besoin de créer des rendez-vous avec ses clients et les vitrines pourraient devenir le prétexte à de nouveaux moments de rencontres, de création et d’interactions, associés aux réseaux sociaux comme l’illustre l’initiative de C&A et de TikTok ou à un événement capable de faire le buzz comme le défilé imaginé par Balmain. L’objectif de ces néo-vitrines n’est plus de présenter des produits pour inciter à entrer dans les magasins, mais de provoquer l’étonnement, d’arrêter ceux qui passent devant et, pourquoi pas, de les faire participer à un événement. Une nouvelle façon d’attirer l’attention qui ne devrait pas déplaire à la Gen Z…


En bref

La marque américaine de montres connectées Fossil permet d’essayer virtuellement ses modèles grâce à un dispositif de réalité augmentée. Il suffit à l’internaute de mesurer la largeur de son poignet avec la caméra de son téléphone.


En bref

En Belgique, l’enseigne de grande distribution Delhaize s’est associée au chef étoilé Seppe Nobels pour éditer un livre de cuisine intégrant le nutri-score. Le livre sera vendu en exclusivité dans ses magasins.


En bref

Le magazine Vogue Paris vient de lancer son premier e-shop proposant des pièces exclusives (vêtements et accessoires) réalisées en Europe avec du coton bio


L’attrape Œil

Depuis le 1er janvier 2021 est entré en vigueur un nouvel indice, dit de « réparabilité ». Allant du rouge vif au vert foncé, ce nouveau logo accompagné d’une note de 1 à 10 vise à sensibiliser le consommateur à la réparation du produit dès son achat en l’informant de la réparabilité de son appareil. Cette nouvelle indication devrait permettre de faire passer d’ici 5 ans la proportion d’appareils électriques et électroniques en panne réparés de 40% à 60%.