Skip to content

Pour faire (un peu) oublier qu’elles sont «worldwide», certaines enseignes tentent de se fondre dans le paysage local

Vu à Lyon

Dans le nouveau magasin qu’elle s’apprête à ouvrir à Lyon (plus de 1 000 mètres carrés), Muji souhaite affirmer son ancrage local en nouant des partenariats avec des créateurs et des artisans de la région. Une décision qu’elle a déjà mise en œuvre dans son flagship du Forum des Halles à Paris où elle propose (depuis le début de l’année) une offre alimentaire composée de produits du terroir signée Les Deux Gourmands (biscuits et miels fabriqués à Crespières en Ile-de-France). Et pour ancrer encore davantage sa volonté de proximité, l’enseigne compte aussi instituer à Lyon un « Community Market » (à raison de quatre éditions par an) destiné à accueillir des artistes, créateurs et producteurs de la région.

Qu’en penser ?

Pendant longtemps, les enseignes se sont attachées à imaginer de nouveaux concepts de distribution qu’elles prenaient soin de renouveler régulièrement et de plus en plus rapidement pour affirmer leur modernité et ainsi faire évoluer leur image. Elles ont ensuite cherché à multiplier les formats pour accroître leur présence à l’esprit : petites surfaces, présence dans les gares et les aéroports, pop-up stores. Plus récemment, certaines d’entre elles, comme Camper en Europe ou Target aux Etats-Unis, ont opté pour des magasins différenciés selon les villes ou les quartiers dont elles confiaient la conception à des architectes à chaque fois différents. Ces stratégies sont toujours coûteuses. Et c’est sans surprise qu’une troisième voie s’ouvre aujourd’hui consistant pour ces enseignes partout présentes à apparaître « plus locales que Worldwide comme l’illustre la nouvelle démarche de Muji. Quand une enseigne internationale d’origine japonaise offre une partie de sa surface de vente à une petite marque alimentaire produite aux portes de Paris de façon très militante, la première gagne en citoyenneté responsable et la seconde en visibilité. Un échange symbolique qui ne peut que séduire des consommateurs actuellement très sensibles aux collaborations et aux rapprochements perçus comme une manière de réinventer la consommation.


En bref

BMW a récemment introduit une fonctionnalité qui force ses modèles hybrides rechargeables à passer automatiquement à la propulsion 100% électrique lorsqu’ils pénètrent dans l’une des 7 zones urbaines eDrive définies en Belgique (centres-villes de Bruxelles, d’Anvers, de Bruges, de Mons, de Gand, d’Hasselt et de Liège).


En bref

En Irlande du Nord, près de Belfast, Lidl a, pour la première fois, ouvert un bar situé sous le même toit que son magasin, mais avec une entrée séparée et une façade distincte.


En bref

L’Apple Watch va bientôt accueillir une nouvelle fonctionnalité : détecter le niveau d’oxygène de son porteur. Si ce taux passe en dessous d’un certain seuil, il devrait recevoir une notification d’alerte…


L’attrape Œil

Les ventes de montres connectées Apple Watch ont, pour la première fois, largement dépassé celles de l’ensemble de l’industrie horlogère suisse en 2019, selon une étude publiée par Strategy Analytics. Le géant californien a vendu près de 31 millions d’Apple Watch dans le monde l’année dernière (+ 36% en un an), tandis que l’ensemble des marques helvétiques a écoulé un peu plus de 21 millions (-13%) d’unités.


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.