Skip to content

Puisque les marques sont toujours en quête d’univers, pourquoi ne pas choisir celui des jeux vidéo ?

Vu sur le net

Pendant la période de confinement, l’enseigne de prêt-à-porter et d‘accessoires à petits prix Gémo avait imaginé un partenariat inédit avec Animal Crossing : New Horizons, un jeu vidéo au design enfantin, né dans les années 2000, dont le dernier épisode, opportunément sorti le 20 mars, a rencontré un vif succès au cours de ces six semaines pas comme les autres. Faute de pouvoir photographier ses dernières collections, l’enseigne a eu l’idée de les intégrer au jeu où, recrées en pixel art, elles pouvaient être choisies par les joueurs pour habiller leurs avatars. Un défilé de mode fut également organisé dans le jeu, en partenariat avec le magazine féminin madmoiZelle, et un magasin Gémo y trouva même sa place, histoire de faire patienter les acheteurs potentiels. La même idée a été reprise par deux marques de luxe, Valentino et Marc Jacobs…

Qu’en penser ?

Alors que les enseignes ont toujours accordé beaucoup d’attention à l’expérience qu’elles proposent dans leurs magasins, le moment qui précède l’achat (et qui y conduit s’il est réussi) se réduit souvent à une mise en scène de leur offre sur leur site ou à travers les réseaux, agrémentée d’un story-telling calibré pour la circonstance… L’initiative de Gémo, de Valentino et de Marc Jacobs, sous la contrainte du confinement, vient nous prouver que des marques peuvent exister virtuellement autrement que sur leur site de vente ou sur les réseaux. Sachant que l’univers des jeux est naturellement prisé par les représentants de la génération Z et des millennials, leur désir de vouloir y trouver leur place n’a d’ailleurs rien de surprenant. Car les jeux ne sont pas qu’un moment d’évasion ou de partage, ils sont aussi des univers. Comme les marques. Intégrée à un jeu (ou à toute autre activité culturelle), la consommation cesse alors d’être une activité à part pour se fondre dans un style de vie nourri par des pratiques ludiques, individuelles ou partagées. Quelques marques d’équipements sportifs se sont parfois aventurées dans les jeux vidéo pour proposer leurs produits, mais elles ne quittaient jamais leur univers d’origine. Ici, Animal Crossing est si éloigné de la réalité qu’il offre aux marques qui s’y invitent l’opportunité d’apparaître sous un jour inédit et d’enrichir ainsi leur identité. Quand le réel s’invite dans le virtuel il en ressort transformé…


En bref

Depuis le 11 mai, date du déconfinement, la station Châtelet-les-Halles a mis en place un système de caméras dotées d’un logiciel de reconnaissance capable de quantifier les porteurs de masques. Un dispositif prévu pour une durée de 3 mois.


En bref

Ortovox, label allemand spécialisé dans la randonnée et l’outdoor, propose sur son e-shop de soutenir un détaillant à hauteur de 25% de la valeur de chaque commande passée. Le client choisit quel commerçant il souhaite aider parmi un choix proposé par région.


En bref

Decathlon renforce son offre location longue durée de vélos avec un service sur abonnement sans engagement. Baptisée Decathlon Rent, le service sera testé à partir de juin sur Paris et Lyon. 5 modèles sont proposés dont 2 électriques à partir de 15€ par mois.


Le mot du mois

Hygiaphone : créé en 1945 par une entreprise française à la demande de la SNCF suite à une épidémie de grippe qui a massivement touché ses agents commerciaux, l’hygiaphone s’est développé dans les années 80 et 90 dans les banques, bureaux de poste et ambassades. Il a été abandonné au début des années 2000 car perçu comme synonyme d’une bureaucratie froide et distante. La crise sanitaire actuelle laisse fortement augurer son retour…


Les collaborateurs de BNP Paribas Personal Finance participent au repérage des micro-faits de l’Oeil de L’Observatoire Cetelem.
signifie que le fait ou la brève a été repéré par l’un d’entre eux.